-- -- -- / -- -- --
Culture

Exposition de photographies : Plongée dans le siècle dernier

Exposition de photographies : Plongée dans le siècle dernier

Visible jusqu’au jeudi 30 novembre au Centre des arts et de la culture du Palais des Rais-Bastion 23 d’Alger, l’exposition de photographies Il y a cent ans en Algérie est un recueil sur l’histoire et le patrimoine sur différentes régions du Sud.

Initiée par le Centre culturel et de documentation saharienne dont le siège est à Ghardaïa, cette exposition itinérante est puisée de sa photothèque.

Ces images d’archives en noir et blanc relèvent d’un programme de conservation et de numérisation des fonds photographiques lancé en 2011 par ce centre.

Elles représentent une richesse culturelle, ethnographique et patrimoniale autour de différents thèmes : Agriculture, école, fête, métiers, palmeraie, pères et sœurs, religion, tissage, transport, villes et/ou ksour.

Voilà une culture ancienne, parfois méconnue sur l’identité des autochtones et des communautés dans la vallée du Mzab, à El Menia, In Salah ou encore dans les régions du Touat et de la Saoura. Prises par deux pères blancs durant leur expédition dans les oasis en 1903, elles sont le témoin de la vie quotidienne et de l’habitat de l’époque.

Entrepris à dos de dromadaires par Mgr Guérin et le Père Vellard entre février et juillet 1903, ce voyage comprend une halte dans le Touat et dans le Gourara à Adrar. Les deux voyageurs se sont alors intéressés aux ksour de Tamentit, à l’oasis de Deldoul, aux villes de Reggane, Aoulef et Timimoune. Ils ont immortalisé la vie quotidienne de ces villes, les conditions de vie des populations locales de l’époque et l’architecture oasienne.

Une autre partie de cette exposition : Aux oasis sahariennes, le voyage de deux pères blancs en 1903 met en évidence la vallée du Mzab au début du siècle dernier avec plusieurs photographies des places de marché, différents ksour, des images de la vie quotidienne restituant les fêtes populaires, les costumes de l’époque et l’activité agraire dans la région.

Le visiteur appréciera également des paysages du grand sud à In Salah, l’oasis de Tit mais aussi les textes originaux tirés du carnet de voyage des deux voyageurs, eux qui se sont donnés pour mission de « décrire les conditions de vie des populations et chercher des moyens de leur venir en aide ».

Et dans Au retour vers le nord, les deux photographes ont fixé leur objectif sur la région de la Saoura, là où ils ont fait des escales dans les oasis de Kerzaz, Taghit, Béni Abbes, Igli, Figuig et Fendi, immortalisant des fêtes religieuses dans certains mausolées et l’architecture des ksour.

Une série d’images est également consacrée à la ville de Laghouat et à Ain Madhi, son Palais de Kourdane et son mausolée de Ahmed Tidjani. Aussi, des photographies datant de la même période sont inhérentes à la ville de Djelfa, mais aussi à la Kabylie avec des portraits, des paysages et des photos d’enfants à l’école ou au centre d’apprentissage des métiers, à la ville et au port d’Alger et sa Casbah.

Cette exposition est déjà passée par Ghardaïa, Laghouat, El Menia, Djelfa, Adrar et Timimoun. Après son installation à Alger, elle sera accueillie à Ouargla en janvier 2018 et à Touggourt durant le printemps prochain. Elle se veut un hommage à celles et à ceux qui ont préservé leur culture durant la colonisation.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email