-- -- -- / -- -- --
Culture

Exposition de photographies : Lumières

Exposition de photographies : Lumières

Baptisée El Jazaïr, ombres et lumières par ses deux auteures Almuth Bourenane et Chafia Loudjici, l’exposition de photographies est visible jusqu’à la fin du mois de ce mois au Sofitel Algiers Hamma Garden.

Après son vernissage, ce samedi 20 mai à l’hôtel Sofitel, l’exposition offre aux yeux du visiteur une collection d’une quarantaine d’images sur la ville d’Alger. El Jazaïr, ombres et lumières est consacrée à la diversité des styles d’architecture qui cohabitent dans la capitale.

Les deux photographes Chafia Loudjici et Almuth Bourenane se sont associées pour livrer leur regard sur une architecture datant de l’époque coloniale et une autre inhérente à la période ottomane et/ou mauresque mise en évidence par plusieurs images sur la Casbah d’Alger.

La passion pour la capitale de l’Allemande Almuth Bourenane, résidente en Algérie, se traduit par des prises de vue en noir et blanc et dans une bonne gamme de contrastes sur des immeubles du centre ville algérois, pour leurs balcons, leurs ornements et leurs moulures. 

Déjà habituée à fixer son viseur sur la même thématique, elle a participé à plusieurs expositions collectives avec ses images sur la ville d’Alger où elle y immortalise également les différents événements culturels.

Son intéressement au bâti d’Alger qu’elle explore souvent est partagé la jeune photographe Chafia Loudjici. Cette dernière met en valeur les possibilités offertes en matière de lumière pas les rues et les bâtisses de la Casbah d’Alger.

Aussi, met-elle en avant plan quelques aspects de la vie quotidienne dans cette cité plusieurs fois millénaire, classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

Dans sa sélection d’une vingtaine de tableaux, cette photographe a chassé la lumière dans l’embrasure d’une ancienne porte, au fond d’un sabat, ou encore dans les palais construits par les Ottomans, dans les résidences des Fahs à l’image de la villa Dar Abdelatif, connue pour son exposition unique au soleil, et du Palais des Raïs-Bastion 23. Son objectif s’est également baladé dans la haute Casbah, dans le dédale du quartier de Sidi Ramdane elle a immortalisé plusieurs scènes du quotidien des habitants de la Casbah, et particulièrement des enfants.

Décidément, la ville d’Alger ne cessera de fasciner aussi bien les photographes que les artistes de toute discipline. Que ce soit sous le soleil ou sous la pleine lune, El Djazaïr demeure généreuse en lumière, autant sinon plus que plusieurs villes de la Méditerranée. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email