-- -- -- / -- -- --
Nationale

Exposer aux opérateurs les meilleures conditions à l’exportation

Exposer aux opérateurs les meilleures conditions à l’exportation

Une journée d’étude a eu lieu lundi à l’hôtel Hilton, organisée par la chambre algérienne de commerce et d’industrie, en présence du premier vice-président de cette institution Ryad Ammour. Le thème de cette rencontre, qui a regroupé les opérateurs économiques des secteurs public et privé, a été axé sur les règles d’origine et leur impact sur le commerce extérieur de l’Algérie.

« L’objectif de ce séminaire consiste à promouvoir une meilleure compréhension des règles d’origine et des procédures douanières applicables, de sorte que ces exportations puissent effectivement bénéficier des opportunités commerciales préférentielles offertes par ces régimes », explique Ouahiba Behloul, directrice des relations internationales à la Chambre. algérienne de commerce et d’industrie.

Pour exposer et expliciter ces facilités et ces conditions très favorables accordées par les pouvoirs publics aux exportateurs nationaux, le programme de la journée a inscrit les interventions d’experts en matière de réglementation des exportations.

Il s’agit de Lila Mokhtari, sous-directrice à la direction générale du commerce extérieur au ministère du Commerce et de Mourad Tebbi, inspecteur divisionnaire à la Direction générale des douanes.

L’exportation de nos produits, aussi bien agricoles qu’industriels, est plus que jamais à l’ordre du jour dans notre stratégie économique actuelle. Il s’agit d’amplifier et de diversifier les exportations pour rattraper et rivaliser avec le secteur des hydrocarbures, aujourd’hui en tête dans les revenus de notre pays tirés du commerce extérieur.

Et cela est possible avec notre monde de la production qui bouge et aussi avec les remarquables facilités qu’accordent les pouvoirs publics aux exportateurs. Mourad Tebbi a exposé cette multitude de conditions favorables, notamment dans les accords et conventions contenus au terme des échanges avec les pays de l’Union européenne, avec ceux de la zone arabe de libre échange et dans le cadre préférentiel nous liant à la Tunisie.

Etant donné la complexité juridique de ces accords et la recherche de la définition juste et précise du vocable des règles d’origine et cela, dans l’immense volume des régimes douaniers, Mourad Tebbi a été, dans son intervention, un parfait pédagogue marquant une pause à chaque chapitre, demandant aux auditeurs de poser des questions pour plus de précisions.

Cette démarche pédagogique a permis aux opérateurs économiques présents de nouer un dialogue constructif, associant ces explications avec les problèmes concrets rencontrés sur le terrain. Ainsi, Tebbi a assuré un exportateur mal informé que la matière première destinée aux produits d’exportation est exempte de taxes douanières et de TVA.

Les opérateurs économiques présents à ce séminaire ont suivi avec attention le déroulement de cette journée d’étude dont les enseignements leur seront profitables dans la gestion de leur entreprise.

Parmi ces opérateurs, on notera la participation de Mokhtar Belhadj, président-directeur général de l’entreprise SPA, Belcol, qui a tenu à marquer sa satisfaction pour l’organisation de ce séminaire, qui a éclairé les opérateurs dans le labyrinte de la réglementation.

SPA Belcol est spécialisée depuis plus d’un quart de siècle dans la production des revêtements des sols et murs, de l’industrie du cuir ainsi que de la sous-traitance automobile.
Son siège se situe dans la zone industrielle de Oued Smar, et elle est le leader des colles en Algérie. Mokhtar Belhadj a été honoré par les représentants de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie à la fin de ce séminaire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email