-- -- -- / -- -- --
Energies

Exportations hors hydrocarbures: vers nouveau un record

Exportations hors hydrocarbures: vers nouveau un record

L’Algérie devrait porter le montant total des exportations hydrocarbures à sept milliards de dollars cette année. Ces exportations, qui ne dépassaient pas deux milliards de dollars il y a deux ans, en dépit du grand potentiel que présentent plusieurs filières d’activité, devraient enregistrer un nouveau record, après celui enregistré l’année dernière, en atteignant cinq milliards de dollars.

Selon le directeur du suivi et de la promotion des initiatives commerciales du ministère du Commerce, Salim Reggad, les exportations algériennes hors hydrocarbures atteindraient cette année environ sept milliards de dollars. Le responsable, qui s’est exprimé avant-hier sur les ondes de la radio nationale, a affirmé que cela résulte de l’application d’une stratégie adoptée par le département du Commerce. « Le ministère du Commerce travaille depuis 2020 sur un programme visant à améliorer les exportations algériennes hors hydrocarbures, avec pour preuve leur augmentation significative en 2021, atteignant les 5 milliards de dollars », a-t-il indiqué.

Porter la valeur des exportations hors hydrocarbures à des niveaux supérieurs figure parmi les objectifs des pouvoirs publics. Le président de la République a, en effet, donné des instructions dans ce sens. Il avait mis en avant la nécessité d’élaborer un plan de relance socio-économique, à même d’asseoir les jalons d’un nouveau modèle de développement basé sur la diversification. Selon lui, la dépendance quasi totale de l’économie nationale à la rente pétrolière « est fatale pour l’intelligence et l’esprit d’initiative ».

Ainsi, les exportations hors hydrocarbures de l’Algérie ont progressé. Durant les huit premiers mois de l’année en cours, ces exportations ont atteint près de 4 milliards de dollars, soit une hausse annuelle de 42 %. Ces exportations sont passées de 2,61milliards de dollars fin août 2021, à près de 4 milliards de dollars fin août 2022, selon les précisions du Premier ministre, lors de la présentation de la déclaration de politique générale du gouvernement. Elles devraient atteindre sept milliards de dollars d’ici à la fin de l’année.

Cependant, l’important est de pérenniser cette dynamique. Selon le consultant en exportation, Ali Bey Nasri, lequel qualifie d’exploit l’augmentation des exportations hors hydrocarbure, il est nécessaire de conforter cette démarche par la diversification des produits et des stratégies permettant d’inscrire cet essor dans la durée. Dans sa déclaration à la radio nationale, il a indiqué que « l’évolution des exportations est intimement liée aux investissements qui ont été réalisés ». Raison pour laquelle il a préconisé l’élaboration d’une stratégie pour réaliser la durabilité de cette dynamique par l’attractivité des investissements et par des études sur les offres mondiales.

Par ailleurs, le directeur du suivi et de la promotion des initiatives commerciales du ministère du Commerce a évoqué la participation de l’Algérie aux travaux du sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine à Niamey sur l’industrialisation, durant lequel sera aussi discutée l’opérationnalisation de la zone de libre-échange continentale africaine et la diversification économique. « Il y a d’excellentes occasions de pénétrer ces marchés et de développer les échanges commerciaux.

La zone de libre-échange continentale africaine est la plus grande zone du monde avec plus de 54 pays, avec lesquels nous avons de bonnes relations, que nous pouvons exploiter pour prendre notre part de ces marchés », a précisé le même responsable, lequel n’a pas manqué d’évoquer les facilités accordées aux exportateurs.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email