Exportation des produits de construction : Les propositions des opérateurs économiques – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Exportation des produits de construction : Les propositions des opérateurs économiques

Exportation des produits de construction : Les propositions des opérateurs économiques

L’ambition et la volonté de diversifier les exportations algériennes sont clairement affichées par les pouvoirs publics, lesquels ont exprimé leur détermination à accompagner les opérateurs. Les produits de construction constituent un segment sur lequel le pays peut compter, d’autant que nombreux sont les producteurs qui ont déjà placé leurs produits sur des marchés internationaux mais qui ambitionnent surtout d’augmenter leurs parts de marché. Pour ce faire, ils apportent leurs propositions, comme l’ouverture de banques algériennes à l’étranger et la simplification des procédures.

La volonté de conquérir les marchés étrangers a, en effet, été affirmée par les entreprises algériennes activant dans le secteur de la construction. Ces dernières, fortement présentes à la 25e édition du Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics (BATIMATEC 2023), ont affiché cette ambition, confirmant ainsi l’orientation donnée par le ministre de l’Habitat, lors de l’inauguration, avant-hier, de cette manifestation économique, où il a mis en avant la qualité du produit algérien et, par ricochet, sa compétitivité.

IMETAL, un groupe des industries métallurgique et sidérurgique qui regroupe plusieurs entreprises, en sus de vouloir réaffirmer sa position sur le marché national en proposant ses produits qui répondent aux normes, a comme principale perspective de percer le marché africain. « On a déjà fait de la prospection en Libye. Il y a des entreprises qui ont décroché des marchés là-bas et en Mauritanie ». C’est ce qu’a indiqué la directrice communication du groupe IMETAL, Dalila Benbelkacem, affirmant que le groupe de sidérurgie d’El-Hadjar a déjà exporté la bobine vers l’Italie et la Tunisie. Ambitieuse, IMETAL veut plus de parts de marché et surtout de nouveaux marchés pour ses produits.

Selon la directrice communication du groupe, certaines entreprises veulent s’installer dans ces pays, citant l’Entreprise nationale de charpente et chaudronnerie (ENCC) qui peut remettre des marchés clés en main au prestataire. Le problème de la capacité de répondre aux besoins de leurs clients ne se pose même pas, d’autant que, a-t-elle précisé, les entreprises disposent de grandes capacités de production.

Selon cette responsable, l’ambition de pénétrer des marchés à l’international est néanmoins confrontée à certaines contraintes qui rendent la tâche difficile pour ces entreprises, comme l’absence des banques algériennes à l’étranger mais aussi la complexité des procédures. La décision d’ouvrir des filiales des banques algériennes à l’étranger est saluée par Mme Benbelkacem, qui voit en cette décision une mesure incitative qui va certainement changer les choses.

Knauf Algérie, l’un des principaux fabricants de matériaux et de systèmes de construction, veut aussi servir le marché africain avec des produits 100 % algériens, en plus de répondre à la demande locale. Sofiane Benkhaled, directeur commercial de la société Knauf Algérie, filiale du groupe allemand Knauf, qui a présenté la multitude de produits et systèmes innovants permettant d’assurer une isolation phonique et thermique que l’entreprise a mis au service du client, a en effet souligné la volonté de l’entreprise d’axer la communication sur l’export lors de cette édition de BATIMATEC.

« Nous avons déjà nos clients, mais nous voulons développer davantage le segment de l’exportation pour faire entrer de la devise en Algérie », a-t-il indiqué, signalant les capacités de production de l’entreprise qui dépassent « largement la demande locale ». Et c’est naturellement vers le marché africain que les yeux sont rivés.

« Il y a un grand marché en Libye qui est en pleine construction. Nous allons recevoir cette semaine des partenaires libyens pour discuter des opportunités d’affaires », a-t-il précisé, signalant également la détermination de l’entreprise à se faire une place dans d’autres pays, comme le Mali, le Niger, la Mauritanie, où de petites quantités de produits sont déjà livrées.

L’ouverture des banques algériennes à l’étranger ne peut être qu’une aubaine pour les entreprises exportatrices. « Cette mesure va beaucoup nous aider. Elle va nous offrir de grandes opportunités », selon M. Benkhaled, lequel a, par ailleurs, signalé une dynamique dans le secteur du bâtiment après plus de deux ans de stagnation imposée par la crise sanitaire.

De son côté, le Groupe industriel des ciments d’Algérie (GICA), qui a exporté 3 millions de tonnes de ciment et clinker en 2022, veut conquérir de nouveaux marchés, notamment américain. Le groupe ne trouve aucune difficulté à placer son produit sur le marché international compte tenu de sa conformité. « Certaines cimenteries disposent de certifications et d’autres vont les avoir incessamment », selon Azeddine Asfirane, chef de division partenariat, marketing, communication et commercial de GICA.

Dans sa conquête du marché américain, le groupe travaille aussi pour avoir les certifications requises. « Nous exportons vers des pays africains, en Amérique latine et centrale, à certains pays européens et nous comptons, dans un proche avenir, aller vers les Etats-Unis d’Amérique », a-t-il expliqué. Pour ce qui est des obstacles à l’exportation, il a signalé des contraintes au niveau portuaire. « C’est là le problème de l’exportation du ciment.

Car en plus du clinker, on veut aller vers l’exportation du ciment, lequel apporte une meilleure plus-value. Mais dans les conditions actuelles au niveau des ports, on ne peut pas le faire », a-t-il affirmé, notant l’exportation de petites quantités, alors que le groupe veut augmenter ces volumes et ainsi augmenter les recettes de l’Algérie en devise. Selon lui, il faut que les ports se mettent à niveau, notamment sur le plan installation, et ce en installant des silos et aussi les moyens de manutention.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email