Examens de mise à niveau : Début des épreuves pour les apprenants à distance – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Examens de mise à niveau : Début des épreuves pour les apprenants à distance

Examens de mise à niveau : Début des épreuves pour les apprenants à distance

Les épreuves des tests de niveau de fin d’année pour le passage au niveau supérieur pour les apprenants inscrits dans l’enseignement à distance (cycles moyen et secondaire) ont débuté, ce mardi, avec la participation de 400 888 candidats répartis sur 1 660 centres d’examen à travers le territoire national.

 Le coup d’envoi a été donné par le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, à partir du collège d’enseignement moyen Mohamed El Amin-El Amoudi, à El-Harrach (Alger), où il s’est enquis du bon déroulement de ce test, qui a eu lieu, cette année, en présentiel, contrairement à l’année dernière où il avait été réalisé par voie électronique via les plates-formes de l’Office national de l’enseignement et de la formation à distance (ONEFD).

Abdelhakim Belabed a souligné que 17 centres sont prévus pour la correction, et les résultats de cet examen sont attendus pour la journée du 31 mai prochain.

Les matières concernées par l’examen relatif au palier moyen sont l’arabe, les mathématiques, la physique et le français. Pour le secondaire, les élèves des filières littéraires sont examinés en arabe, en éducation islamique, en histoire, en géographie et en français. En ce qui concerne les filières scientifiques, les matières concernées sont les mathématiques, les sciences naturelles et de la vie, la physique et la langue arabe.

D’autre part, le ministre a noté que l’Office national de l’enseignement et de la formation à distance est une institution avec de grandes visées stratégiques. « Nous avons beaucoup parié dessus et vous avez vu comment le travail de l’ONEFD était pendant la pandémie du coronavirus. C’est devenu une option de premier plan aujourd’hui quant à la sécurisation des études », a assuré M. Belabed.

Le premier responsable du secteur a indiqué qu’il y a un grand dossier à l’UNESCO qui évoque la transformation de l’éducation, et l’un des plus grands piliers de la transformation est l’enseignement à distance. « Nous travaillons donc à le développer et à l’autonomiser, et à envisager d’étendre son extension dans l’avenir », a-t-il dit.

Il convient de rappeler qu’au début du troisième trimestre, le ministre a donné plusieurs directives, notamment concernant le test de niveau auquel il accorde, a-t-il dit, un intérêt majeur en termes d’organisation et de déroulement, d’autant qu’il concerne toutes les tranches d’âge à l’échelle nationale.

Belabed a également enjoint au directeur de l’Office national de l’enseignement et de la formation à distance (ONEFD), en coordination avec les directeurs de l’éducation, de « mobiliser tous les moyens humains nécessaires à la réussite de ce test « d’importance nationale et d’intérêt général ».

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email