-- -- -- / -- -- --
Nationale

Examen de la cinquième : Des syndicats réclament un test alternatif 

Examen de la cinquième :  Des syndicats réclament un test alternatif 

A la veille de la rentrée scolaire, marquée cette année par le retour au système d’enseignement ordinaire, le dossier de l’examen alternatif, qui devrait remplacer celui de la cinquième, est posé à nouveau. Des voix se lèvent pour demander son application à partir de cette année.

Que ce soit au primaire, au moyen ou au secondaire, les élèves doivent passer un examen de fin de cycle pour évaluer leurs compétences et passer au niveau supérieur. En 2021, le ministère de l’Education a décidé de supprimer l’examen de fin de cycle primaire, plus communément appelé examen de 5e année. 

De ce fait, des syndicats autonomes de l’éducation plaident pour la mise en place de mesures urgentes en vue de remédier à la problématique de la baisse du niveau de l’enseignement. Le secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (Satef), Boualem Amoura, plaide pour la réinstauration des six ans du cycle primaire au lieu des cinq actuellement.

Cette proposition est motivée, selon M. Amoura, par le fait que « le préscolaire n’est pas généralisé dans tout le pays » et que « les programmes sont condensés, compliquant ainsi l’apprentissage des élèves ». Le syndicaliste insiste sur l’importance d’introduire un « examen formel » pour les élèves en fin de cycle primaire, et ce afin d’évaluer leurs connaissances et leurs acquis, en supprimant le statut officiel et national de cet examen. Selon lui, permettre aux apprenants de passer directement à la première année du cycle moyen, sans examen, donnera le champ libre à certains enseignants et directeurs d’écoles primaires pour gonfler les notes des élèves afin d’obtenir les premiers rangs.

« Cela conduira à l’augmentation du taux d’élèves qui refont la première année moyenne, sachant que beaucoup de CEM, à travers tout le pays, enregistrent, chaque année, pas moins de 120 élèves qui ne passent pas en deuxième année moyenne », a-t-il indiqué. 

Le premier responsable du Satef estime que pour élever le niveau des élèves, il faut passer un examen d’évaluation, même formel, à la fin de chaque étape pédagogique, et ce pour identifier les déséquilibres et les points négatifs, et travailler pour y remédier par ce qu’on appelle un « traitement pédagogique » et en valorisant les aspects positifs.

Par ailleurs, M. Amoura souligne l’urgence de procéder à la réforme du système éducatif, soumettant les programmes, les rythmes scolaires et les examens scolaires à des réformes radicales et globales.

Pour sa part, le coordinateur national chargé de l’organisation du Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE), a fait savoir que le ministère de l’Education nationale, après avoir décidé de l’annulation de l’examen de la cinquième à la mi-novembre 2021, n’a pas précisé la manière avec laquelle seront évalués les élèves concernés. Le ministère, dit-il, s’est contenté d’annoncer l’annulation de l’examen sous sa forme nationale et officielle. Il souligne, dans ce même contexte, que le premier et dernier objectif du passage de l’élève par l’étape du primaire, c’est de savoir écrire, lire et calculer, étant donné que les réformes de 2003, qui ont approuvé l’examen de cinquième dans ce format, n’ont donné aucun fruit. « Aujourd’hui, l’élève passe à l’étape moyenne presque ignorant, ce qui explique le taux de redoublement élevé et les résultats désastreux enregistrés, notamment au cours du premier semestre de la première année moyenne. 

Le représentant du SNTE suggère l’organisation d’un examen pour « évaluer les acquis » des élèves à la fin de chaque semestre. « Une manière de permettre de bien les contrôler et s’assurer qu’ils se déroulent en toute transparence, créant ainsi une sorte de concurrence entre les élèves, mais à condition que le processus de correction soit unifié et que certaines normes soient respectées », précise-t-il. 

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email