-- -- -- / -- -- --
Culture

Ettefah de Alloula pour commencer

Ettefah de Alloula pour commencer

La nouvelle pièce Ettefah est présentée dans la soirée de ce samedi 20 juin sur la scène du Théâtre régional Abdelkader-Alloula d’Oran, donnant le ton au programme d’animation de ce mois de jeûne.

Produite par le Théâtre régional d’Oran (TRO) en hommage à l’illustre figure du 4e Art national Abdelkader Alloula (1939-1994), Ettefah (Les pommes) est jouée avec succès devant une nombreuse assistance qui a réservé un triomphe aux artistes. 

« Ce succès confirme les échos favorables recueillis à l’issue des précédentes représentations données depuis le 21 mai dernier, date de la générale qui a lieu à Constantine dans le cadre de la manifestation Capitale de la culture arabe 2015 », a affirmé Abdelkader Belkaïd, assistant du metteur en scène Samir Bouanani.

« Les impressions du public oranais, qui découvre pour la première fois cette nouvelle création adaptée de l’œuvre éponyme d’Alloula, sont très encourageantes », a-t-il souligné. Le directeur du TRO, Azri Ghaouti a précisé, de son côté, qu’une tournée est prochainement prévue dans les wilayas de la région Ouest.

Il a rappelé que la pièce est déjà présentée à Alger et dans plusieurs wilayas du Centre et de l’Est d’Algérie. Ettefah a pour trame de fond trois histoires distinctes portant sur des thématiques d’ordre social, relatant des situations propres à des personnages différents, à l’image d’un lycéen préparant son examen de baccalauréat, d’un ouvrier ayant perdu son emploi, et d’un artiste en quête d’espace d’interprétation.

L’action se déroule dans un hall de sanitaires publics dont le gardien, majestueusement interprété par le comédien Benziane Blaha, constitue le personnage pivot de la pièce.

Cette nouvelle version d’Ettefah a aussi permis à de jeunes artistes de faire valoir leur talent, à l’instar de Mustapha Meratia, Malika Nejadi, Hocine Fares, Zakaria Akil, Bilal Benzouika, Sanaa Nechad et Bey Nacer. La scénographie et la musique sont quant à elle signées respectivement par Ali Hazati et Jalal Nezar Adnani. Cette oeuvre est encore à l’affiche du TRO le 27 juin prochain, avant l’entame de la tournée à la Maison de la Culture d’Aïn Témouchent (29 juin), puis au Palais de la Culture Abdelkrim Dali de Tlemcen (30 juin).

Ettefah est écrite par Abdelkader Alloula en 1992 dans le sillage de sa célèbre trilogie composée de Lagoual (les dires, 1980), El-Ajouad (les généreux, 1985) et El-Lithem (le voile, 1989). Le programme d’animation élaboré par la direction du TRO pour ce mois de ramadhan comprend d’autres spectacles de théâtre, d’humour, et de musique avec une soirée flamenco proposée par la fondation espagnole Casa Patas. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email