-- -- -- / -- -- --
Culture

Et de trois à Passage à niveau !

Et de trois à Passage à niveau !

Le court métrage fiction Passage à niveau de l’Algérien Anis Djaad a obtenu deux prix 4e Festival du court métrage maghrébin à Oujda et celui décerné par la Fédération nationale des ciné-clubs du Maroc.

Sur les vingt-quatre œuvres proposées à la compétition du quatrième Festival du court métrage maghrébin à Oujda au Maroc, le jury dans lequel a siégé le cinéaste algérien Ahmed Rachedi a décerné son grand prix au film tunisien La nuit de la lune aveugle » de la réalisatrice Khadija Lemcheker.

Le prix du jury est revenu au film marocain Voyage dans la boite du réalisateur Amine Sabir. Quant au film Passage à niveau de l’Algérien Anis Djaad, il a décroché celui de la meilleure réalisation et celui de la meilleure interprétation masculine, assurée par le cinéaste Rachid Ben Allal (scénariste, réalisateur).

Tenue du mardi 7 au samedi 11 avril, cette édition a également distingué le court métrage marocain Frontières de Ali Esmili et Claire Cahen du prix du meilleur scénario. De leur côté, les comédiennes tunisiennes Racha Maaouia et Fatin Chadli se sont partagées le prix de la meilleure interprétation féminine, respectivement pour leurs rôles dans les films La nuit de la lune aveugle et Action figuration. Aussi, le jury a décerné quatre encouragements, notamment à Mirage de l’Algérien Boudjemaa Fouzi.

Créé en 2012, ce festival du film maghrébin, initié par l’association Ciné Maghreb, est une manifestation cinématographique destinée entièrement aux formes courtes. Il est actuellement reconnu à l’échelle nationale et même internationale, soutenu par la qualité des artistes qu’il accueille. Cette année, l’édition sera animée autour de « Le cinéma magrébin entre culture et prospectives de développement ».

Dans son Passage à niveau, Anis Djaad fait la chronique de la vie morne et répétitive d’un vieil employé – rôle campé par Rachid Ben Allal –, affecté à la sécurisation de jour comme de nuit d’un passage à niveau dans un village algérien et qui, un matin d’hiver, reçoit une lettre énigmatique qui va bouleverser ses habitudes. Garde-barrière depuis plus de trente ans, il sera alors plongé dans une indescriptible angoisse.

Décidément, il y a des lettres qui peuvent changer complètement la vie d’un homme. Sorti en 2014, ce film obtiendra divers prix et mentions dont celui du scénario de court métrage et la mention spéciale du Festival d’Alger du Cinéma Maghrébin de la même année.

Passage à niveau
Scénario et réalisation de Anis Djaad
Algérie, 2014, 23 minutes
Image de Frédéric Derrien 
Décor de Anis Djaad 
Montage de Bachir Mekhazni
Musique de Jorge Mendez 
Son de Amine Teggar
Interprétation de Rachid Benallal, Samir El Hakim, Mounir Boukhalfa

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email