-- -- -- / -- -- --
Nationale

Essais nucléaires : La France s’apprête à accueillir les dossiers des victimes

Essais nucléaires : La France s’apprête à accueillir les dossiers des victimes

Les travaux engagés lors de la 2e session du Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français (CIHN) ont permis de remettre sur le tapis la question de l’indemnisation des victimes du colonialisme français en Algérie, notamment ceux des essais nucléaires dans le Sahara algérien.

Ainsi, les deux parties sont convenues que le groupe de travail mixte pour échanger sur les conditions de présentation des dossiers d’indemnisation par les victimes algériennes des essais nucléaires français au Sahara ou leur ayant-droits, se réunira avant la fin du premier trimestre 2015. Outre le dossier épineux des victimes de la guerre d’indépendance, les deux partis ont évalué les conventions bilatérales d’exéquatur, d’entraide et d’extradition judiciaires, en se félicitant des avancées notables réalisées au cours des précédentes sessions de négociation.

Ils ont souligné par ailleurs, la nécessité de poursuivre, dans l’intérêt supérieur des enfants issus de couples mixtes, les réunions annuelles du groupe d’experts sur les déplacements illicites de ces enfants et l’exercice des droits de visite transfrontaliers.

Par ailleurs, la partie française a posé la question des « difficultés » auxquelles font face certains ressortissants français demeurés en Algérie après l’indépendance, et propriétaires légaux de biens immobiliers, dans l’exercice de leur droit de propriété, ainsi que, par ailleurs, des ressortissants français qui souhaiteraient pouvoir acquérir légalement, à l’instar des citoyens algériens, des logements qu’ils occupent de longue date. « Les deux parties ont pris note avec satisfaction des progrès accomplis par le groupe de travail sur les biens immobiliers et le chargent d’intensifier ses efforts afin de trouver des solutions satisfaisantes dans le cadre de la législation algérienne en vigueur », note le communiqué de l’ambassade.

Dans le domaine de la sécurité et de la défense, les deux parties ont marqué leur détermination à approfondir leur coopération en matière de lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel notamment, d’échanges d’informations et d’œuvrer pour le tarissement des sources de financement des groupes terroristes à travers le paiement des rançons, le crime organisé et le trafic de drogue.

Les deux parties ont par ailleurs rappelé leurs souhaits de développer des projets d’évaluation techniques communs ou de partenariats industriels dans le domaine de l’armement. Ils ont salué à ce titre les processus de consultations qui sont en cours pour aboutir à l’établissement de partenariats dans plusieurs domaines, notamment dans l’industrie aéronautique, le transfert de technologie, le savoir-faire et la santé militaire.

S’agissant de la coopération économique, les deux parties ont souligné leur volonté de le hisser au niveau d’excellence de leurs relations politiques et se sont félicitées de la réussite de la deuxième session du Comité mixte économique franco-algérien (COMEFA) tenue à Oran le 10 novembre 2014, à l’occasion de l’inauguration de l’usine Renault Algérie Plusieurs projets sont en cours dans l’industrie, le tourisme, l’agro-alimentaire, la santé et l’énergie. Les deux partis ont également convenu de se revoir au début d’année 2015 à Paris pour discuter des derniers points laissés en suspense.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email