-- -- -- / -- -- --
Sports

ES Sétif : L’Aigle Noir toujours plus haut et plus fort

ES Sétif : L’Aigle Noir toujours plus haut et plus fort

L’Aigle Noir continue de planer très haut dans le ciel africain en ajoutant un autre titre dans sa vitrine déjà très riche en trophées, même s’il a peiné lors de la finale de la supercoupe qui a eu lieu avant-hier à Blida.

Après avoir offert à la capitale des Haute plateaux et à toute l’Algérie, le 1er novembre dernier, son premier titre de champion d’Afrique dans sa nouvelle formule, voilà que l’Entente de Sétif s’impose avec brio dans cette finale et arrache le trophée de la supercoupe devant un géant du football africain qui n’est autre que Al-Ahly d’Egypte.

Ce dernier est, faut-il le rappeler, le recordman absolu en nombre de titres continentaux, dont six supercoupe, africaines. Dans un match à rebondissements, il a falluattendre la 70e minute pour voir les Algériens mener au score suite à la concrétisation de Malik Zyaia, avant le but « assassin » du remplaçant Imed Moutaab à l’ultime seconde du temps additionnel. Ce ci a conduit les deux formations à une série de tirs aux-but qui a finalement souri à l’Entente (6 buts à 5), au grand bonheur des milliers d’amoureux de l’ESS.

Ainsi, l’équipe chère aux regrettés Mokhtar Arribi et Abdelhamid Kermali a prouvé encore une fois qu’elle se distingue lors des grands rendez-vous. On se rappelle qu’en 1988, alors qu’elle végétait en seconde division du championnat national, l’Entente des Adjissa, Rahmani, Gherib, Zorgane et autres.

Bendjaballah avait réussi à se qualifier en finale de la coupe des clubs champions au détriment de ce même club d’Al Ahly. Ce jour-là, et après la double confrontation qui s’est terminée sur un score de 2 à 0 pour chaque équipe, c’est le célèbre Abdelhakim Serrar qui a marqué le but fatidique au stade du Caire, devant près de 100 000 spectateurs.

Pour revenir au match, qui a permis aux Ententistes de remporter leur 23e titre (coupe toutes compétition confondue, l’entraîneur de l’ESS, Kheireddine Madoui, déclaré à l’issue du coup de sifflet final de la partie : « Je suis content et fier d’avoir remporté ce trophée sachant que le vis-à-vis n’est plus à présenter (…) Cependant, force est de reconnaître qu’on a subi quelques assauts dangereux d’Al -Ahly qui ont failli aboutir(…)

Cela ne nous a toutefois pas empêchés de rester sereins jusqu’au bout pour avoir le dernier mot (…) Je félicite, à l’occasion, tous mes joueurs pour la prestation fournie et je donne une note particulière à notre gardien Sofiane Khedhaïria, qui a vraiment été au rendez-vous ».Pour sa part, le latéral droit Megatli a estimé que « ce match était plutôt une affaire d’hommes qui nécessite surtout un solide esprit de groupe.

Nous sommes contents d’avoir réussi ce pari et nous dédions ce trophée à tous les Algériens, en particulier à tous ceux qui ont fait le déplacement à Blida, bravant le froid et la pluie, pour nous apporter un précieux soutien. Par ailleurs, et aussi paradoxal que cela puisse paraître, on a pas vu la grande foule, comme il est de coutume à Sétif dans de telles circonstances, descendre dans les rues de la ville pour exprimer leur joie et sa gaité pour cette nouvelle consécration continentale.

En effet, seuls quelque dizaines de jeunes et de moins jeunes ont investi le centre ville dont la célèbre placette de Aïn Fouara, pour fêter ce sacre dans une ambiance bon enfant, brandissant les fanions du club et l’emblème national, et scandant les noms de leurs héros. Il convient de souligner enfin que les joueurs sétifiens qui bénéficient de deux jours de repos, ont tout juste le temps de savourer ce sacre en famille avant de rejoindre l’arène du 08-Mai 45, demain pour préparer l’importante rencontre prévue à Béjaïa contre le coleader, le MOB, pour le compte de la 21e journée de la Ligue 1 Mobils.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email