-- -- -- / -- -- --
Monde

Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français

Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français

Le président de la Turquie Recep Tayyip Erdogan a appelé les Turcs à cesser d’acheter les produits français sur fond de détérioration des relations entre la Turquie et la France. Les Turcs devraient boycotter les produits français, a déclaré ce lundi 26 le Président turc Erdogan lors d’un discours à Ankara.

«Tout comme la France appelle à s’abstenir d’acheter des produits turcs, je dis maintenant à mon peuple: en aucun cas vous ne devez leur faire honneur! N’achetez pas de produits français», a dit M.Erdogan.

Le Président a répété son opinion selon laquelle «les attaques [contre les musulmans, ndlr] ont commencé avec l’encouragement du dirigeant français, qui a besoin d’un examen psychiatrique». Il a qualifié la rhétorique «anti-islamique» de M.Macron de menace pour la sécurité nationale de la Turquie et accusé certains dirigeants européens dont M.Macron de «fascisme» et de «nazisme». «Vous [la France, ndlr] faites en effet partie du nazisme. La personne qui dirige la France et qui a besoin d’un traitement psychiatrique a commencé à encourager les attaques contre les musulmans», a poursuivi Erdogan.

Le Président a en outre comparé le traitement des musulmans en Europe à celui des juifs avant la Seconde Guerre mondiale et mis en garde contre l’attisement des sentiments islamophobes.

«Une campagne de lynchage semblable à celle contre les Juifs d’Europe avant la Deuxième Guerre mondiale est en train d’être menée contre les musulmans […]. En tant que Président d’un pays dont six millions de citoyens vivent en Europe, je crois qu’il est nécessaire de lancer l’avertissement suivant à nos opposants: vous ne pourrez tirer aucun bénéfice en provoquant des sentiments islamophobes. L’islamophobie est […] une psychose, une folie. En la rejetant ou en ne la remarquant pas, on ne peut pas régler ce problème», a indiqué M.Erdogan.

M.Erdogan a récemment pris pour cible son homologue français en déclarant qu’Emmanuel Macron s’était «égaré» par ses positions envers les musulmans et l’islam et avait besoin de soigner sa santé «mentale». Paris a qualifié ces propos d’«inacceptables» soulignant que «l’outrance et la grossièreté» n’étaient pas «une méthode». La France a rappelé pour consultation son ambassadeur à Ankara.

Auparavant, Emmanuel Macron avait prononcé un grand discours sur la lutte contre le séparatisme en France. Il a annoncé la préparation d’un projet de loi destiné à renforcer les valeurs républicaines, et a proposé de créer, en coopération avec le Conseil français du culte musulman (CFCM), une organisation qui contribuerait à construire «l’islam des Lumières». Il a fait cette déclaration suite à la décapitation d’un enseignant, Samuel Paty, qui avait montré des caricatures du prophète Mahomet à ses élèves.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email