-- -- -- / -- -- --
Sports

Equipe Nationale : Premier stage de l’ère Gourcuff

Equipe Nationale : Premier stage de l’ère Gourcuff

Moins de 60 jours après sa brillante prestation en coupe du monde ponctuée par une qualification historique au second tour, l’équipe nationale version Christian Gourcuff replongera dans la compétition pour un nouveau safari africain dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2015 au Maroc.

C’est depuis hier que les Vert sont entrés en stage au CTN de Sidi Moussa sous la houlette du nouveau coach, le Français Christian Gourcuff pour préparer deux échéances importantes en l’espace de dix jours, chose qui s’apparente très court et compliqué pour le néo sélectionneur car c’est la première qu’il se retrouvera face aux Mondialistes et il sera difficile en quelques jours de faire adhérer les Feghouli et consorts à sa méthode de travail et sa philosophie.

En outre, un travail psychologique s’impose pour faire redescendre sur terre les joueurs après l’euphorie de la coupe du Monde, ce qui rend sa mission quelque peu particulière et délicate surtout que l’objectif qui lui a été assigné est d’aller chercher le trophée au Maroc vu que les Fennecs sont passés désormais de challenger en favoris. Mais avant, le Breton devra d’abord assurer le billet pour la phase finale prévue au mois de janvier de la prochaine année.

4 jours pour préparer l’Ethiopie : l’inévitable équation à gérer

Après le Mondial brésilien et l’investiture officielle du nouvel entraineur à la tête de la sélection nationale, aucune date FIFA n’était programmée durant cette période, ce qui a mis en quelque sorte dans l’embarras l’ex coach de Lorient qui ne pouvait par conséquent regrouper ses joueurs pour leur expliquer sa propre méthode de travail, sa philosophie et la nouvelle organisation de jeu. Donc il doit faire avec et eu égard à son expérience et son savoir-faire, il devra trouver la bonne formule pour faire une entame positive à la hauteur de la nouvelle dimension atteinte par les coéquipiers de M’Bolhi après l’aventure brésilienne exceptionnelle.

Il aura la tâche ardue de mener l’équipe nationale vers l’avant et de la maintenir dans sa dynamique mais ce ne sera pas aussi facile face à l’Ethiopie, un adversaire qui revient sur le devant de la scène à l’image de son parcours séduisant lors de la dernière CAN.
De plus, l’entraineur et ses troupes doivent faire face à des conditions impossibles à supporter à savoir les facteurs extra sportifs.

La stabilité de l’effectif : atout incontournable ?

Contrarié par le facteur temps, Gourcuff a maintenu dans sa liste des 27 joueurs retenus pour ce premier regroupement d’après-mondial, la majorité des Mondialistes avec quatre revenants et un bleu en l’occurrence le jeune Zeffane de Lyon. Une décision logique à moins qu’il arrive à préserver le même état d’esprit que son prédécesseur Halilhodzic a crée dans le groupe qui s’est matérialisé par l’excellente performance réalisée au Brésil.

Il n’en demeure pas moins que le même problème de manque de compétition rencontré par l’ex entraineur Vahid reste toujours posé, ce qui constituera un réel casse-tête pour le Breton.
D’ailleurs, à l’exception de Brahimi, Feghouli, Bentaleb et Mandi, auteurs de belles prestations avec leur club en ce début de compétition, la plupart souffrent d’un manque flagrant de temps de jeu.

La question qui se pose comment le nouvel entraineur s’y prendra-t-il en peu de temps pour préparer le match d’Addis –Abéba sans pour autant de prendre trop de risques en prévision de l’échéance du Mali
qui interviendra trois jours plus tard à Tchaker ?

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email