-- -- -- / -- -- --
Sports

Equipe Nationale d’Algérie : le véritable message d’un classement

Equipe Nationale d’Algérie : le véritable  message d’un classement

15e mondial ! On ne fait pas la fine bouche mais on attend mieux. Rien moins que l’intégration du « Top 10 ». C’est possible. Et c’est l’histoire qui bégaie. Pour la première fois de leur histoire, les Verts accèdent à la 15e place du classement-Fifa. Quelle effet ça fait de respirer l’air très vivifiant des sommets mondiaux ?

Sûrement que les Fennecs se frottent encore les yeux et ont du mal à croire ce qui leur arrive depuis leur mémorable participation à la Coupe du monde au Brésil. L’Algérie qui dépasse l’Angleterre. On peut croire que de nombreuses sélections réputées voudraient être à leur place. On finit de se pincer.

On se concentre sur le prochain objectif. Celui de faire, pourquoi pas, mieux que la meilleure sélection africaine de tous les temps, l’Egypte, dont le fabuleux parcours lui avait permis, se rappelle-t-on, de pointer à la 9e place durant pratiquement tout le second tiers (durant quatre longs mois) de 2010, l’année pourtant où la bande à Saâdane (le même résultat est réalisé sous la direction de Halilhodzic quatre ans plus tard) s’imposait comme le seul représentant arabe à la messe du football universel en Afrique du Sud. Pour l’instant, et c’est gratifiant, Brahimi et ses frères dominent outrageusement au double plan arabe et africain. Font mieux (ce qui n’est pas une mince performance) que la Côte-d’Ivoire (25), la Tunisie (31) ou le Ghana (35).

Le « Top 10 » ? C’est désormais possible et il suffira de continuer sur leur lancée en terminant la phase qualificative pour la CAN 2015 sur un carton plein en remportant les deux derniers matchs restants (Ethiopie et Mali) et imposer ainsi plus de respect. Gagner en galons. Se faire une place parmi les toutes meilleures sélections de la planète.

En écrivant ces lignes, nous reviennent à l’esprit ces déclarations (qu’on peut transposer à l’E.N actuelle, en réponse à ceux qui font encore la fine bouche ou doutent, c’est leur droit, de sa qualité) du Turque Arda Turan qui fait partie des cadres les plus remarqués de Diego Simeone à l’Athletico Madrid, en réponse à ceux que le jeu de son club ne convainc pas ou critiquent son style de jeu : « Peut-être que notre jeu n’est pas beau à voir, mais on gagne. Il arrive que certaines équipes qui jouent bien ne gagnent pas de matches ni de titres.

C’est vrai que parfois, on aimerait avoir davantage le ballon, mais nous on doit assurer. Donc on doit jouer collectif et travailler dur. Mais c’est ce style qui nous a permis d’être champions. Je respecte toutes les opinions et j’apprécie également le jeu des autres mais je préfère le nôtre. »

 Suivez notre regard. Notons également que le sélectionneur national, qui commence à démontrer à tous ceux qui ont douté de ses compétences, que c’est un technicien qui peut mener encore plus loin les Verts, fait preuve de modestie et veut tempérer les ardeurs en considérant que « l’E.N n’a pas réalisé un exploit. Je pense qu’on a fait la différence dans la gestion de nos matchs sur le terrain. » C’est, ce qu’on appelle savoir garder les pieds sur terre. De bon augure pour l’avenir. Les joueurs ont du comprendre le message.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email