-- -- -- / -- -- --
Sports

Entrée en matière difficile de l’EN face au Zimbabwe : Un nul au forceps

Entrée en matière difficile de l’EN face au Zimbabwe : Un nul au forceps

Menés 2-1 pendant par la modeste équipe du Zimbabwe, les camarades de Mahrez, auteur des deux buts, ont dû attendre la 82e minute pour arracher le nul dans leur premier match de la phase finale de la CAN 2017 qui se déroule au Gabon.

Fébriles en défense, les Verts avaient encaissé deux buts à la première demi-heure de jeu en dépit de l’ouverture du score par l’ailier de Leicester Mahrez, sacré meilleur joueur africain. La mission des Verts s’annonce difficile dans un groupe qui compte deux grosses pointures africaines, la Tunisie et le Sénégal. 

Scénario catastrophe évité de justesse pour la sélection nationale algérienne, surprise par une excellente équipe du Zimbabwe qui l’a sérieusement malmenée et remise à sa place malgré son statut de super favori dans ce groupe et pour le sacre final.

El Khedra version Leekens, au complet dans son 4-2-3-1 classique avec un bleu sur le flanc droit de la défense, a complètement raté son entame de la compétition pour ne pas dire qu’elle a déjà hypothéqué ses chances de qualification pour le second tour. Et pourtant tout avait bien commencé pour les Verts, qui avaient réussi à trouver la faille à la 12’ sur un coup de génie de sa star Mahrez, servi par Slimani.

C’est là la seule action des Algériens qui ont été pris à la gorge par les Wariors pleins de bonne volonté et très actifs sur toute la surface du terrain, et notamment sur ce côté droit de la défense algérienne qui reste le maillon faible de la sélection nationale.

Force est de reconnaître que le coach Calisto Passuwa a bien étudié le jeu des Fennecs. Hormis le chef-d’œuvre de Mahrez, matérialisé par l’ouverture du score, les Verts ont été très en dessous de leur vrai visage en se faisant bousculer en long et en large par des Wariors très percutants, et il aura fallu à chaque fois un grand M’bolhi pour limiter la casse.

Les Zimbabwéens, loin d’être abattus par l’ouverture du score par Mahrez, ont de suite et sans complexe remis les pendules à l’heure 5’ après par ce diable de Mahashi qui donna le tournis à Belkhiter avant de battre, d’un tir croisé à ras de terre, M’bolhi loin d’être irréprochable sur le but encaissé. Celui-ci se rattrapera par la suite en sauvant les Verts du naufrage.

La sélection nationale ne sortira la tête de l’eau qu’après la pause citron avec l’incorporation de Meftah à la place de Belkhiter. Sentant le roussi, les camarades de Brahimi ont repris le jeu à leur compte non sans avoir évité le k.o à la 52e n’eût été encore une fois le brio de M’bolhi qui s’interposa miraculeusement en détournant le cuir sur une action personnelle de grande classe de Beliat puis à la 80e face à face avec Mashahi.

La suite sera largement dominée par les Verts qui rateront plusieurs occasions de scorer par Mahrez, Simani et Brahimi. Les Fennecs seront même privés d’un penalty pour le néo Ballon d’or Africain injustement chargé dans la surface par le gardien des Wariors.

Poussant jusqu’à l’extrême leurs efforts, les Fennecs réussiront à remettre les pendules à l’heure grâce à Mahrez qui, d’un tir des vingt mètres, remet le sélection nationale en route non sans avoir frôlé juste avant le scénario catastrophe, sans la classe et le courage de M’bolhi.

Toute l’Algérie devra une fière chandelle à ces deux-là avec une bonne mention entres autres au jeune Bensebaini. Copie à revoir pour Leekens car contre la Tunisie et le Sénégal, ce sera une autre paire de manches.

Stade de Franceville (Gabon), affluence faible, temps chaud et humide, pelouse en bon état, arbitrage de B T Weyesa(Ethiopie),Birumushashu (Burundi),A Doumbouya (Guinée)

Buts : Algérie : Mahrez (12’, 82’)Zimbabwe : Mahashi (17’), Mushukwé (28’ sp) 

Avertissements : Belkhiter (Alg) Rusike (Zimb)

Algérie : M’bolhi, Belkhiter (Meftah 46’), Ghoulam, Bensebaini, Mandi (C), Guedioura, Mahrez, Bentaleb, Slimani, Brahimi, Soudani (Ghezzal 77’).
Entraîneur. Georges Leekens

Zimbabwe :Tatenda Marshal Mkuruva, Costa Nhamoinesu, Danny PhIri,
Hardelifri Zwirekwi, Elisha Muroiwa, Onismor Bhasera, Nyasha Mushekwi (Maldjila 78’), Kudakwashe Mahachi, Katasandé (c), Knowledgé Musona (Evans Rusiké11’), Khama Billiat.
Entraîneur. Calisto Passuwa

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email