La rentrée universitaire fixée au 9 septembre – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

La rentrée universitaire fixée au 9 septembre

La rentrée universitaire fixée au 9 septembre
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé, dans une note adressée par le ministre du secteur, Kamel Baddari, aux responsables et recteurs des universités ainsi qu’aux directeurs des autres établissements d’enseignement supérieur, que la rentrée universitaire est fixée pour le 9 septembre prochain.

La même date a également été fixée pour le début de la reprise des cours dans tous les établissements d’enseignement supérieur. Selon la même instruction, les professeurs devraient se présenter à leurs postes le 2 septembre 2023 afin de procéder à la signature du procès-verbal de reprise du travail.

De même, des mesures particulières seront mises en place pour préparer le lancement des activités pédagogiques selon un calendrier prédéfini. Ainsi, la période du 2 au 8 septembre 2023 a été fixée pour l’ajustement définitif des activités pédagogiques du premier semestre de l’année académique. Il s’agit, notamment, d’organiser les procédures d’accueil des étudiants, en particulier les nouveaux bacheliers.

Les conseils pédagogiques devront aussi organiser des réunions préparatoires au niveau des différents départements pour définir la feuille de route du premier semestre et procéder à la formation de comités pédagogiques. De plus, les calendriers de répartition des charges pédagogiques devront être ajustés au plus tard à la date du 9 septembre prochain, et ce en tenant compte des programmes pédagogiques approuvés.

Il convient de noter que la grande nouveauté de la rentrée universitaire 2023/2024 est l’introduction de l’anglais en tant que langue d’enseignement universitaire. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a aussi donné des instructions pour que les recteurs et les responsables des établissements universitaires finalisent les préparatifs de l’enseignement en anglais au niveau de leurs institutions et signalent toute lacune constatée dans ce domaine afin d’y remédier au plus vite. 

A ce sujet, le 1ᵉʳ juillet dernier, le ministère l’Enseignement supérieur avait adressé une note aux chefs d’établissement universitaire, où il était souligné que « dans le cadre de la préparation de l’introduction de la langue anglaise en tant que langue d’enseignement à partir de l’année 2023/2024, il vous est demandé l’organisation de réunions à l’effet de constituer les équipes pédagogiques selon la matière ou le module, et ce avant le départ en vacances ». Le ministère avait déjà effectué un recensement des enseignants concernés par cet apprentissage. Cette démarche prévoyait la formation d’au moins 80 % des enseignants de sciences et technologie et 100% de ceux des sciences sociales et humaines.

Ainsi, 30 000 professeurs suivront une formation en ligne afin de faire acquérir à chaque enseignant le niveau B2 ou C1, qui peut lui permettre de communiquer et d’assurer l’enseignement en langue anglaise. Pour rappel, en janvier dernier, le ministère de l’Enseignement supérieur avait procédé au lancement de la plate-forme numérique de télé-enseignement de l’anglais.

Cette dernière a été élaborée avec l’université américaine Massachusetts Institute of Technology (MIT). Le ministère de l’Enseignement supérieur a également lancé depuis le 20 juillet dernier un programme de formation à distance en langue anglaise au profit des nouveaux bacheliers. La session de formation, prévue sur une durée de deux mois, se poursuivra jusqu’au 20 septembre prochain.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email