-- -- -- / -- -- --
Nationale

ENIEM de Oued-Aïssi : Les travailleurs n’ont pas repris le travail

ENIEM de Oued-Aïssi : Les travailleurs n’ont pas repris le travail

Comme nous l’avons annoncé dans notre édition n°6880 du 2 janvier 2021, les travailleurs de l’ENIEM de Oued-Aïssi n’ont pas repris le travail. Le portail donnant accès au complexe industriel de l’électroménager est demeuré ce dimanche fermé.

Et il le demeurera certainement encore longtemps puisque, pour le moment, le bras de fer entre les travailleurs et la direction générale ne fait que commencer. Cependant, la partie qui ne tire aucun avantage de ce conflit opposant les travailleurs à leurs responsables est sans aucun doute l’institution bancaire dénommée ABC Banque.

Celle-ci, suite à une convention signée avec la direction générale de l’ENIEM, a en effet octroyé des crédits remboursables par échéances mensuelles à au moins 800 travailleurs de cette entreprise spécialisée dans l’électroménager. Certains travailleurs ont même obtenu des crédits d’un montant dépassant 700 000 DA. Dans cette même convention, une clause stipule qu’ABC Banque effectue, à titre de remboursement, une retenue sur salaire pour chacun de ses débiteurs. Le montant de la retenue varie selon le montant du salaire du travailleur et le montant du crédit contracté.

Il se trouve que cette institution bancaire n’a pu effectuer les retenues sur salaire concernant les mois de novembre et décembre 2020 puisque les travailleurs en question ont refusé de les percevoir. C’est pourquoi les responsables d’ABC Banque, paniqués par l’idée de ne pouvoir récupérer la totalité de leurs créances, ont adressé, au cours de la semaine passée, une mise en demeure à l’ensemble de leurs débiteurs de l’ENIEM de Oued-Aïssi.

Face à cette situation compliquée, les travailleurs concernés de l’ENIEM ont adressé leurs doléances à leurs délégués. Ces derniers, au nombre de quatre, ont pris l’initiative d’engager leur honneur par écrit auprès de l’ABC Banque quant à la récupération de toutes les créances détenues auprès des travailleurs concernés.

Néanmoins, il n’est pas certain que les travailleurs grévistes de l’ENIEM gagnent le bras de fer qu’ils ont engagé contre leur direction générale qui, si elle venait à avoir le dernier mot, procèdera naturellement à la compression du personnel qui toucherait au moins la moitié des effectifs que compte à présent l’entreprise, soit 850 travailleurs. Et parmi ces derniers figureront sans aucun doute ceux qui ont contracté des dettes auprès de l’ABC Banque.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email