-- -- -- / -- -- --
Nationale

Energies renouvelables : L’Allemagne réitère son appui à l’Algérie

Energies renouvelables : L’Allemagne réitère son appui à l’Algérie

La chambre algéro-allemende du commerce et de l’industrie (AHK-Algérie), en coopération avec l’institut Renewables Academy (RENEC), a organisé hier pour la onzième fois une conférence sur le partenariat entre les deux pays, notamment dans le domaine des énergies renouvelables.

La conférence est intitulée « L’efficacité énergétique dans le bâtiment et l’énergie solaire « . Cette rencontre entre dans le cadre de l’initiative allemande d’exportation de l’énergie propre. 

La AHK a, à cette occasion, réitéré son soutien à la transition énergétique à travers les énergies renouvelables, en collaboration avec les ministères de l’Energie des deux pays. « Les Allemands enregistrent une avancée dans le domaine avec « plus de 30 % de l’électricité provenant des énergies renouvelables « , a tenu à souligner Michael Zenner, ambassadeur d’Allemagne à Alger. « Notre pays aspire, à l’horizon 2030, à produire 50% de son électricité à partir des énergies alternatives », a déclaré Zenner.

Evoquant l’Algérie, il a qualifié les objectifs de notre pays en la matière « d’ambitieux « pour « une production de 27% de son électricité à partir de l’énergie renouvelable, et ce d’ici 2030 « .
« D’où tout l’intérêt pour se passer de la dépendance aux hydrocarbures. » Un partenariat a été déjà signé entre l’Algérie et l’Allemagne en 2013, qui s’est soldé par l’installation d’un expert en la matière en Algérie.

Il a aussi signalé « la présence de l’Allemagne avec un programme de coopération technique pour soutenir le Plan national algérien du climat « .

L’Algérie peut à son tour et d’une manière graduelle, réussir sa transition énergétique en intégrant les énergies renouvelables. « L’Allemagne se dit prête pour assister l’Algérie dans sa démarche vers la transition énergétique « , et la preuve en est « la présence de cinq entreprises allemandes, expertes en la matière, pour d’éventuels partenariats « , a déclaré le président de l’AHK. L’Algérie ne peut que bénéficier de l’expérience de l’un des meilleurs exemples qui ont réussi la transition énergétique, engagée depuis plus de 25 ans.

Il a aussi appelé les autorités locales « à lancer des projets dans ce sens, pour que les entreprises commencent à travailler et que les appels d’offres ne tardent pas à être lancés « . Évoquant le projet « Desertec « , le président de l’AHK estime qu’il ne s’agit pas « d’un projet d’industrie « . Les experts présents à cette rencontre n’ont pas cessé de rappeler que l’Algérie, vu ses capacités d’ensoleillement, pratiquement sans interruption surtout au Sud, a tout intérêt à recourir aux énergies renouvelables « sans trop tergiverser « .

La consommation en électricité ne cesse de croître, les sources traditionnelles d’énergie n’étant plus en mesure de répondre à la demande. Devant ce dilemme, l’Algérie doit passer impérativement à cette énergie verte.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email