-- -- -- / -- -- --
Nationale

Encore deux jours d’intense chaleur sur la capitale

Encore deux jours d’intense chaleur sur la capitale

Les services météorologiques ont fixé la fin de cette intense vague de chaleur sur la capitale pour ce mercredi.

Cette date a été revue et repoussée à demain vendredi. Pour l’Oranie, les prévisions de ce bulletin spécial ont été justes. Les températures ont en effet baissé, oscillant autour de 30°, ce qui est la norme saisonnière.

Cependant, pour les régions côtières du centre, la forte canicule persiste, aussi suffocante avec un taux d’humidité frôlant les 80%.

La température sévissant dans la capitale ne descend pas en dessous de 40° et cela durant toute la journée. La nuit, il n’y a aucune amélioration et la chaleur se poursuit aussi forte, accentuée par des rafales de vent venu du Sud.

Dur de trouver le sommeil dans ces conditions extrêmes. Les habitations ne disposant pas de climatiseur deviennent des fournaises et le seul désir est d’en acquérir un au plus vite. 

Il n’y a pas de pénurie dans ce sens. Ces climatiseurs sont disponibles dans tous les magasins d’électroménager de la capitale et les vendeurs font de bonnes affaires.

Les prix, il n’y a pas si longtemps, abordables pour les appareils de faible puissance, ont grimpé de près de 50%. A titre d’exemple, LG qui commercialisait son climatiseur de base autour de 30 000 DA, le cède aujourd’hui à plus de 50 000 dinars.

Il est vrai que ce modèle est doté des dernières technologies, notamment celle réduisant sa consommation d’énergie de 70%, ce qui est un énorme avantage. Cependant ce prix reste élevé pour de nombreux ménages.

Les frais d’installation ne sont pas compris dans ce prix et il faudrait demander les services d’un technicien.
Son intervention exige une dépense variant entre 5 000 et 10 000 DA. Ce confort n’est pas à la portée de tout le monde. On veut pourtant y accéder, même s’il faut pour cela s’endetter.

Dans le monde d’aujourd’hui on peut vivre en marge, sans les commodités qu’offrent les technologies modernes et qui sont popularisées afin de les mettre à la disposition du plus grand nombre. Pour le moment, la forte vague de chaleur continue de sévir sur la capitale. Elle ne surprend pas, elle est coutumière durant la saison de l’été.

Ce qui surprend c’est sa durée. Habituellement, le sirocco, cet excès climatique tant redouté pour son air suffocant, dépasse rarement 48 heures. Cette fois il se prolonge de presque une semaine, accentuant les malaises et le mal-être qu’il engendre sur les personnes et l’environnement. Cependant, à titre de consolation, nous sommes en été et les grosses chaleurs font partie inévitablement de cette saison qui fait le bonheur des vacanciers.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email