En raison de désaccords, l'Algérie décide de surseoir à sa médiation au Niger – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

En raison de désaccords, l’Algérie décide de surseoir à sa médiation au Niger

En raison de désaccords, l’Algérie décide de surseoir à sa médiation au Niger

L’Algérie a décidé de surseoir à l’engagement des discussions préparatoires envisagées dans la crise au Niger, en raison de désaccords sur le contenu et le programme de la visite attendue à Niamey du chef de la diplomatie algérienne Ahmed Attaf en charge de la médiation dans la crise qui secoue ce pays voisin depuis juillet dernier. C’est ce qu’a fait savoir lundi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger.

« Le mercredi 27 septembre 2023, les autorités nigériennes ont informé, par lettre officielle, le Gouvernement algérien de leur acceptation de la médiation algérienne dans la crise politique, institutionnelle et constitutionnelle à laquelle le Niger est confronté », rappelle le communiqué.

« Dès réception de cette lettre, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a instruit le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ahmed Attaf, de se rendre à Niamey dans les délais les plus rapprochés possibles, à l’effet d’entamer avec les autorités nigériennes des discussions préparatoires à la médiation algérienne », a-t-on ajouté.

Depuis cette date, souligne le texte, M. Attaf, directement avec son interlocuteur nigérien, de même que l’ambassade d’Algérie à Niamey avec le ministère nigérien des Affaires étrangères, « se sont engagés dans des échanges portant sur le programme et le contenu de cette visite ». Mais « ces échanges n’ont pas été concluants sur ces deux sujets.

De même, des déclarations officielles et publiques d’autorités nigériennes ont suscité des interrogations légitimes quant à leur disposition réelle à donner suite à leur acceptation de la médiation algérienne », lit-on dans le communiqué.

En conséquence, le Gouvernement algérien « a décidé de surseoir à l’engagement des discussions préparatoires envisagées jusqu’à l’obtention des clarifications qu’il estime nécessaires au sujet de la mise en œuvre de la médiation algérienne », conclut le texte.

Le 2 octobre, le ministere algértien des affaires etrangères avait annoncé dans un communiqué que “le gouvernement algérien a reçu, par le canal du Ministère nigérien des Affaires étrangères, une notification d’acceptation de la médiation algérienne visant à promouvoir une solution politique à la crise au Niger dans le cadre du plan de règlement présenté par le Président de la République, Monsieur Abdelmadjid Tebboune”.

“Cette acceptation de l’initiative algérienne conforte l’option de la solution politique à cette crise et ouvre la voie à la réunion des conditions devant permettre de la surmonter pacifiquement dans l’intérêt du Niger et de l’ensemble de la région”, soulignait alors le texte.

L’Algérie a présenté fin août ce plan de paix pour une sortie de crise dans un délai de six mois, alors que les autorités au Niger préconise une période de transition de trois ans.

Concernant les arrangements politiques de sortie de crise, l’initiative algérienne se base sur « l’impérative association et aval de toutes les parties au Niger, sans exclusion aucune, ces arrangements devant être conduits dans un délai ne dépassant pas les six mois, sous le contrôle d’une autorité civile, conduite par une personnalité consensuelle, acceptée par toutes les factions de la classe politique au Niger afin d’aboutir au rétablissement de l’ordre constitutionnel dans ce pays”, selon le chef de la diplomatie algérienne.

Le Premier ministre du Niger Ali Lamine Zeine, nommé par les putschistes ayant pris le pouvoir dans ce pays le 26 juillet dernier, a affirmé que Niamey et Alger ne s’étaient mis d’accords sur aucun plan de médiation, une posture qui a suscité une levée de frein d’Alger.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email