-- -- -- / -- -- --
Nationale

En meeting à Médéa Ali Benflis déclare avoir des solutions à la crise

En meeting à Médéa Ali Benflis déclare avoir des solutions à la crise

Le candidat à la présidentielle du 12 décembre, Ali Benflis, a animé samedi matin un meeting populaire dans la salle omnisports du complexe olympique Imam-Lyès de Médéa devant une assistance composée de militants de son parti, de citoyens, de transfuges d’autres partis politiques et d’anciens élus locaux.

L’orateur saura trouver le langage qui sied à l’assistance venue des quatre coins de la wilaya déclarent s’engager, en cas d’élection, à « rehausser la valeur de l’emblème national dans le concert des nations et à mettre en place un programme anti-crise dans le cadre d’un projet politique rassembleur qui réunit toutes les catégories sociales et politiques, sans exclusive ».

Voulant se démarquer des discours ses concurrents, il déclarera qu’il n’est pas du genre « à faire des promesses à tort et à travers, parce que son programme présente des solutions à une situation qui requiert un mandat d’urgence ».

Pour le candidat Benflis, le chantier prioritaire auquel il s’attellera en priorité commencera par le rassemblement de tous les Algériens aussi bien ceux qui l’auront élu que les autres et même les observateurs autour du projet de rédaction d’une nouvelle Constitution.

Au plan économique, dira-t-il, le programme prône le modèle libéral de marché et social qui garantit la gratuité de l’instruction pour tous, l’accès aux soins gratuits, la répartition équitable des richesses nationales ainsi que la distribution équilibrée du produit de la rente procurée par les hydrocarbures entre les régions du pays…

Dans le sillage de son discours, il fera un clin d’œil en direction des catégories sociales les plus défavorisées parmi lesquelles les retraités dont, dira-t-il, le « dossier sera ouvert et étudié, en collaboration avec les syndicats, sachant pertinemment que les caisses d’assurances sociales sont quasiment vides ».

Se prévalant de son expérience dans la gestion des affaires de l’Etat, l’orateur fera savoir qu’ « il n’est pas venu en stagiaire mais pour présenter des solutions qui sont le fruit de plusieurs années de travail et de réflexion ». Car, dira-t-il, je ne suis pas du genre « des politiques qui refusent le dialogue ou de ceux qui se cachent face aux problèmes pour laisser la besogne aux corps de sécurité ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email