En marge des travaux du GECF : Des accords signés avec AFREC et ERIA – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

En marge des travaux du GECF : Des accords signés avec AFREC et ERIA

En marge des travaux du GECF : Des accords signés avec AFREC et ERIA

Le Forum des pays exportateurs de gaz (GECFGECF Forum des pays exportateurs de gaz) a signé, en marge des travaux du 7e sommet du Forum des pays exportateurs de gaz, deux protocoles d’accord avec la Commission africaine de l’énergie (AFREC) et avec l’Institut de recherche économique pour l’ASEAN et l’Asie de l’Est (ERIA). Il s’agit à travers ces accords de renforcer la coopération énergétique en Afrique et en Asie de l’Est et du Sud-Est, a indiqué le GECF dans un communiqué.

Selon un communiqué du GECF, les partenariats avec l’AFREC et l’ERIA impliquent le partage d’expertise, la conduite de recherches conjointes et l’organisation d’ateliers dans le secteur de l’énergie en vue de promouvoir le développement durable et les progrès technologiques en Afrique et en Asie de l’Est et du Sud-Est.

Le premier protocole d’accord entre le GECF et l’AFREC représente, selon le communiqué, « une étape importante vers la réduction de la pauvreté énergétique et le renforcement de la sécurité énergétique en Afrique, s’alignant sur les objectifs des deux parties de promouvoir un développement socio-économique durable et inclusif ».

La collaboration englobera des activités conjointes dans les domaines de l’analyse du marché de l’énergie, des données et informations, du progrès technologique et des stratégies de décarbonation du système énergétique.

A ce propos, le secrétaire général du GECF, Mohamed Hamel, cité dans le communiqué, a déclaré que « des investissements substantiels dans les segments en amont et en aval de l’industrie du gaz naturel sont nécessaires en Afrique et que le financement doit être facilité, afin de renforcer le développement socio-économique et l’intégration régionale ».

De son côté, le Commissaire de l’Union africaine chargé des infrastructures et de l’énergie, Amani Abou-Zeid, a souligné que « le gaz naturel fera partie intégrante des efforts de développement énergétique à court et moyen terme de l’Afrique. Nous pensons qu’en tirant parti du gaz naturel pour accroître l’accès à l’énergie, nous pouvons améliorer la vie de millions de personnes qui n’ont actuellement pas accès à l’électricité. En libérant le potentiel du gaz naturel en Afrique, nous pouvons favoriser le développement durable, renforcer la sécurité énergétique et contribuer aux efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique. C’est pourquoi l’UA est heureuse de travailler avec le GECF ».

S’agissant du deuxième protocole d’accord signé avec ERIA, le GECF a affirmé que cet accord représentait « l’engagement des deux parties à renforcer la coopération et la collaboration, avec un objectif commun de promouvoir un développement durable, sûr, équitable et respectueux de l’environnement dans le secteur de l’énergie ».    

Le représentant de l’ERIA, a mis en exergue « les idées clés de l’ERIA sur la transition énergétique vers la décarbonisation dans l’ASEAN, qui incluent l’importance des diverses voies de décarbonation et combinaisons technologiques et le rôle joué par le passage du combustible au charbon, centrales électriques alimentées en centrales à gaz efficaces ».

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email