En France, l'huile de table provoque le feu dans la baignoire du racisme – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

En France, l’huile de table provoque le feu dans la baignoire du racisme

En France, l’huile de table provoque le feu dans la baignoire du racisme
Abdallah Zekri

Le sommet de la bêtise s’élève toujours plus haut et il est vain de vouloir deviner sa cime. En France, la pénurie d’huile met le feu dans la baignoire du racisme.

Après le « bruit et les odeurs », la « racaille », le « kärcher », le mouton égorgé dans la baignoire pendant l’Aïd el-Adha, voici l’équipement sanitaire carrément transformé en appareil de cuisson. Et cela sous l’impulsion d’un des plus grands hommes d’affaires du pays. Il s’agit d’Edouard Leclerc, le patron du groupe éponyme, spécialisé dans la grande distribution.

Le ridicule ne tuant pas et l’absurde n’inspirant pas de crainte, il attribue aux recettes ramadanesques la pénurie d’huile de table. Et cela par la faute des jeûneurs! Ignorance et indigence culturelle pour le patron d’une chaîne qui a créé des rayons de cuisine halal et devant savoir par conséquent que l’on n’égorge pas le mouton pour célébrer la fin du ramadan.

Cette saillie n’est qu’une péripétie dans une voie infestée de remugles racistes. C’est ce que dénonce le président de l’Observatoire de l’Islamophobie, le Franco-algérien Abdallah Zekri, décidé à porter plainte contre ses errements favorisés par la campagne présidentielle mais qui risquent de se poursuivre dans la perspective des législatives.

« Après une campagne présidentielle nauséabonde » présentant l’islam comme la source de tous les maux avec la stigmatisation du voile et du burkini « voilà que le Ramadan et la fête de l’Aïd El Fitr qui marque la fin du mois de jeûne font l’objet de déclarations aussi absurdes que ridicules dans certains médias français », dénonce-t-il dans un communiqué rendu public ce samedi 7 mai 2022.

« Dans un reportage, diffusé le 8 avril 2022 par la chaîne BFM, on apprend avec stupéfaction que les musulmans ont provoqué la pénurie de l’huile dans un magasin de la chaîne de distribution Leclerc à cause des mets traditionnels qu’ils confectionnent pendant le mois de ramadan », note-t-il avec stupéfaction.

Répondant à une question sur cette pénurie, le 4 mai 2022 sur la chaîne Cnews, le PDG de Leclerc a fait le lien entre cette pénurie et la fête musulmane de la fin du mois du jeûne en laissant entendre que les musulmans y consomment davantage de l’huile à frire « pour le mouton »

« Nous avons été très surpris par ce grave dérapage de Michel-Edouard Leclerc qui contraste avec l’éthique et les valeurs qu’il n’a cessé de défendre depuis des années. Dans son tweet du 6 mai 2022, il dit vouloir expliquer et non stigmatiser et « regrette si ce propos a blessé ». Il aurait fait mieux de reconnaître que son explication sur la pénurie était complètement erronée et son propos déplacé puisqu’il n’y a aucun rapport entre la fête du fin de ramadan et celle du sacrifice (dit du mouton) », dénonce M. Zekri.

Michel-Edouard-Leclerc

« Le 30 mars 2022, sur la chaîne Cnews, le journaliste Vincent Hervouët, a fait d’une manière choquante le lien entre le ramadan et les vols des moutons dont sont victimes nos éleveurs depuis au moins l’année 2012 », rappelle ce responsable en pointant la méconnaissance des questions religieuses par les auteurs de ces propos.

« Cette facilité déconcertante avec laquelle certains s’érigent en exégèse et dissertent sur l’islam et ses pratiques est devenue insupportable pour les musulmans de France et citoyens que nous sommes. Nous n’acceptons plus d’être les boucs émissaires de tous les maux de la société. Nous avons le droit comme tous nos concitoyens à ce que notre foi et nos pratiques religieuses soient traitées avec respect. Nous ne réclamons pas de traitement particulier, nous réclamons notre droit à l’indifférence dans le respect du principe de la laïcité », dénonce-t-il.

En conséquence, le Président de l’Observatoire National de Lutte contre l’Islamophobie, mandatera l’avocate-conseil du CFCM à déposer plainte pour « diffamation et incitation à la haine raciale ».

Me Khadidja Aoudia, bâtonnière de Nîmes connait bien ces questions. Elle a déjà gagné plusieurs batailles judiciaires contre les auteurs de ces dérapages.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email