-- -- -- / -- -- --
Nationale

En dépit des lacunes signalées: 157 bus de l’ETUSA pour le personnel de la santé

En dépit des lacunes signalées: 157 bus de l’ETUSA pour le personnel de la santé

L’entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA) a mobilisé, depuis le début du confinement, 157 bus pour le transport du personnels de la santé dépendant de 35 établissements à travers la wilaya d’Alger.

Selon le chargé de l’information de l’ETUSA, Hassane Abbès, les 157 bus avec pas moins de 1 000 employés entre chauffeurs et contrôleurs ont été mis à la disposition des personnels de 35 structures hospitalières , y compris ceux de l’Institut national de santé publique (INSP).

Le même responsable a précisé que l’entreprise du transport urbain a mobilisé 9 bus disponibles 24h/24 pour les établissements hospitaliers de Mustapha Pacha, Bachir Mentouri de Kouba et El Hadi Flici El Kettar.

La mobilisation de tous ces moyens n’a été appréciée par le personnel de la santé publique malgré les insuffisances enregistrées en la matière. A ce propos, l’administrateur à l’établissement hospitalo-universitaire (EHU) Mustapha Pacha, Abdelmalek Aoun, a indiqué, que la mise à disposition des moyens de transport au profit du corps médical et du personnel soignant a contribué à assurer la continuité du service.

« En dépit de certaines lacunes enregistrées liées notamment à l’organisation de l’emploi du temps des travailleurs des établissements hospitaliers d’Alger , la prise en charge a été rapide par les services d’ETUSA, dès le début du confinement et l’arrêt des activités des transports en commun », dit-il.

Quant à Malika du corps paramédical exerçant au service de neurochirurgie dans le même EHU a précisé , de son côté, qu’elle recourait à ce mode de transport. Cependant, elle a dû chercher une autre solution pour rejoindre son travail à savoir le covoiturage avec ses collègues résidant près de son domicile. Car, précise-t-elle, les bus de l’ETUSA s’arrêtent loin de sa demeure, sise à la banlieue Est d’Alger.

C’est presque le même cas de figure pour Samira qui est agent paramédical de son état au service de néphrologie au sein de ladite structure hospitalière et habite aux alentours d’El-Harrach. Cette dame rencontre un problème de transport pour se rendre quotidiennement à son travail d’autant que les horaires changent en fonction du programme de permanence.

« J’emprunte le Bus d’ETUSA uniquement le soir et préférais prendre le matin un taxi ‘’clandestin’’ ou le covoiturage en compagnies des camarades du travail, étant donné que l’itinéraires des bus est loin de son lieu de résidence », explique-t-elle.

A ce titre, le chef de service des ressources humaines à la direction de la santé et de la population de la wilaya d’Alger, Mohamed Moussaoui, a affirmé que « la prise en charge par l’ETUSA du transport des personnels de la santé a été une décision primordiale pour assurer la continuité du service public dans le secteur de la santé durant la propagation de la pandémie du Covid-19 ».

Il a relevé que suite à la promulgation d’un décret relatif au transport des personnels des activités vitales durant la période de propagation de l’épidémie, le wali d’Alger

Youcef Cherfa a mis à la disposition de ces travailleurs une flotte composée de plusieurs dizaines de bus ETUSA. Et ce, poursuit-il, en vue d’assurer la mobilité du personnel soignant et médical étant à la première ligne de la lutte contre le Covid-19

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email