-- -- -- / -- -- --
Culture

En célébrant Yennayer

En célébrant Yennayer

La première édition du colloque national de la poésie populaire amazighe se tiendra à la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou, le lundi 9 et le mardi 10 janvier, dans le contexte de la célébration du premier jour du nouvel an amazigh 2967.

Dans son communiqué, la direction de la culture de Tizi Ouzou a indiqué, ce vendredi, que cette première édition sera dédiée à la mémoire de trois grandes figures qui ont marqué cet art populaire :
Youcef Oukaci, Si Moh Ou Mhand et Chikh Mohand Ou Lhocine. Elle verra la participation de poètes de Tizi-Ouzou, Tamanrasset, Boumerdès, Alger, Ghardaïa, Bouira, Adrar, Batna, Bejaïa, Guelma, Skikda et Tipasa.

Des conférences-débats traiteront de la poésie populaire, elles seront animées par des universitaires deux jours durant. Mohamed El Aigoun, enseignant à l’université Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou (UMMTO), s’intéressera à la dimension nationale dans la poésie amazighe, Fatiha Hamdi de Tamanrasset présentera une étude linguistique de la chanson féminine : cas, la chanson targuie.
La littérature amazighe est le thème de la communication qui sera donnée par Messaoudi Laarit, enseignant à l’UMMTO.

La force du verbe dans la poésie de Youcef Oukaci, Si Moh Ou Mhand et Chikh Mohand Ou Lhocine sera abordée par Abdellah Arkoub, inspecteur de la langue amazighe. Ces deux journées de débat seront ponctuées par les pièces théâtrales Ahitus et Lala Tucbiht, la projection de films d’expression amazighe, notamment Si Moh Ou Mhand.

Ce colloque est organisé en collaboration avec l’Association algérienne de la littérature populaire, dans le cadre de la célébration du premier jour du nouvel an amazigh 2967, dès le 12 janvier à travers le territoire national et dont les festivités sont placées cette année, à Tizi Ouzou, sous le slogan Yennayer, un référent ancestral national de partage et de communion.

Plusieurs activités sont au menu du 8 au 14 janvier courant, dont le marché de Yennayer, un espace qui propose des produits d’artisanat : vannerie, costumes traditionnels, bijoux, tapis, forge… Il y aura également des expositions de livres et de photographies, d’objets traditionnels, d’art culinaire, de faune et de flore de la wilaya, des conférences sur la thématique de la célébration du nouvel an amazigh…

Et l’une des attractions sera la réalisation d’une fresque sur Yennayer par l’Ecole régionale des Beaux-Arts d’Azazga. Quant à la traditionnelle parade de Yennayer, elle aura lieu le jeudi 12 janvier de la Place de l’Olivier vers la maison de la culture Mouloud-Mammeri à Tizi Ouzou.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email