Le Coronavac de Saidal commercialisé prochainement  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Le Coronavac de Saidal commercialisé prochainement 

Le Coronavac de Saidal commercialisé prochainement 

La présidente-directrice générale de Saidal, Fatoum Akacem, a indiqué ce dimanche que le Groupe Saidal attend une autorisation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour procéder à la commercialisation du vaccin anti-Covid (Coronavac), fabriqué en partenariat avec le laboratoire chinois Sinovac.

La responsable, qui s’exprimait hier sur les ondes de la Chaîne 3 de la radio nationale, a expliqué que le Groupe Saidal a entrepris les démarches pour obtenir une autorisation en vue de l’exportation du vaccin, et ce après avoir reçu le feu vert de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques, en coordination avec le partenaire chinois. «Nous attendons l’arrivée des experts de l’OMS pour valider le produit avant de pouvoir l’exporter», a-t-elle fait savoir. 

Fatoum Akacem a tenu à préciser que les procédures tirent à leur fin et que Saidal attend seulement la visite d’un expert de l’OMS pour officialiser l’autorisation. «Le Coronavac -vaccin anti-Covid algérien – sera commercialisé au niveau national dans quelques semaines, a-t-elle indiqué. Il convient de noter que l’Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP) a évoqué la possibilité d’administrer le Coronavac aux enfants au-delà de trois ans. 

La P-DG de Saidal a affirmé qu’en partenariat avec la partie chinoise, il a été procédé à la sélection des pays vers lesquels le Coronavac sera exporté. «La relation contractuelle avec le partenaire chinois exige que nous recevions régulièrement de la matière première pour produire le vaccin, satisfaire le marché national et exporter vers l’Afrique et vers certains pays arabes», a-t-elle expliqué. «Nous produisons pour vendre et non pas pour stocker», a-t-elle ajouté. 

Mme Akacem a expliqué que «pour l’exportation, nous avons travaillé avec notre partenaire pour essayer de partager les pays. Il s’engage à annoncer au client qu’il serait préférable de se procurer le produit algérien». Par ailleurs, la P-DG de Saidal a indiqué que le groupe s’est doté d’un centre de bioéquivalence, qui entrera en activité dans moins de deux semaines. «Ce centre sert à démontrer qu’un médicament générique est une copie conforme de la molécule mère, ce qui facilite l’exportation des produits pharmaceutiques algériens vers d’autres pays», selon la même responsable. 

La P-DG de Saidal a tenu à souligner qu’après avoir perdu sa place au niveau du marché national, Saidal compte déployer une politique commerciale plus «agressive». Pour ce faire, «il faut avoir une offre plus importante à travers la diversification de la gamme de ses produits concernant d’autres pathologies, notamment les maladies chroniques et l’oncologie», a fait savoir la P-DG du groupe.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email