-- -- -- / -- -- --
Nationale

Emeutes d’Oued Rhiou : Un policer en détention provisoire

Emeutes d’Oued Rhiou : Un policer en détention provisoire

Le policier impliqué dans un accident de la circulation mercredi soir à Oued Rhiou, qui a coûté la vie à un jeune selon la version officielle et provoqué des émeutes, a été placé en détention provisoire.

Selon un communiqué rendu public hier par le parquet général près le tribunal de Relizane, relatif à cet accident qui a provoqué des émeutes qui ont fait deux morts parmi les manifestants à Oued Rhiou, « le policier qui conduisait sa voiture personnelle et qui a percuté le jeune conducteur de la moto a été placé en détention provisoire aujourd’hui 22 septembre 2019 ».

Le policer répondant aux initiales de S.A, 28 ans, a été présenté devant le juge d’instruction pour homicide involontaire conformément aux articles 288 et 442 du code pénal, suite à l’accident de la route mortel dans lequel il est impliqué, ajoute la même source.

L’accident a coûté la vie à un des deux motocyclistes, l’autre souffrant de blessures graves.

Immédiatement après l’accident, des émeutes avaient éclaté dans la ville, et les émeutiers s’étaient dirigés vers le commissariat de police pour protester contre la mort de l’un des deux jeunes motocyclistes.

Dans un communiqué diffusé dans la soirée même, la DGSN avait signalé que « dans la nuit du 18 septembre 2019, vers 21h30, un accident de circulation est survenu au niveau de la sortie ouest de la ville d’Oued-Rhiou, sur la Route Nationale n°4 reliant Relizane à Chlef, entre un citoyen policier en position de repos, à bord de son véhicule personnel, et deux autres jeunes citoyens, âgés de 15 et 24 ans, qui se trouvaient à bord d’une motocyclette, causant le décès du premier et des blessures au second ».

« A la suite de cet accident, des incidents ont éclaté entre des groupes d’individus et les forces de l’ordre, à hauteur du siège de la Sûreté de Daïra, de l’établissement pénitentiaire et l’agence BDL, causant de sérieuses dégradations au service public. Du constat des faits, l’on déplore le décès de deux (02) jeunes citoyens, dans des circonstances que l’enquête en cours et l’expertise légale, détermineront. »

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email