-- -- -- / -- -- --
Sports

Émergence de plusieurs jeunes talents selon les techniciens

Émergence de plusieurs jeunes talents selon les techniciens

Le championnat d’Algérie d’athlétisme handisport-2017 (hommes et dames) qui s’est déroulé, durant trois jours, au stade annexe du complexe Mohamed-Boudiaf (Alger), a été l’occasion pour l’émergence de plusieurs jeunes talents et la réalisation des performances de niveau mondial.

Que cela soit dans les épreuves (courses) ou les concours, le national-2017 d’athlétisme handisport a permis aux entraineurs nationaux présents aux compétitions de relever et suivre avec un intérêt particulier, non seulement, les internationaux, mais aussi des jeunes athlètes qui ont confirmé leurs talents et leurs potentialités dans leurs spécialités.

« On très comptant, parce que le championnat national-2017 nous a donné une belle opportunité d’admirer le talent de plusieurs jeunes athlètes qui nous assure une relève au moins dans quelques spécialités », a indiqué l’entraineur national des courses de demi-fond et fond et coordinateur du championnat, Tahar Salhi, assurant que ses athlètes doivent maintenant pris en charge, convenablement, pour attendre d’eux de bons résultats plus tard.

Le même sentiment a été partagé par l’entraineur national, Chérif Ben Moussa qui, explique que le championnat d’Algérie est devenu une compétition « révélatrice » pour la détection des jeunes talents qui affirme leur valeur par non seulement de belles performances, mais également, par une maitrise de technique et un avant-goût au professionnalisme. »

Nos observations nous ont permis de découvrir des jeunes athlètes dotés d’aptitudes à la grande performance et d’une première valeur certaine. Ils ont les prémices d’athlètes d’élites, mais pour cela, ils ont besoin d’un suivi rigoureux, d’une prise en charge certaine et de beaucoup de travail dès aujourd’hui, avec un objectif, comme les jeux Paralympiques », a expliqué Ben Moussa.

Dans la liste de ses jeunes talents, établi par les observateurs, figure le jeune Hamid Halhal (Amel Blida), auteur de 29,05m (une performance mondiale) au javelot (F35), mais aussi, H’med Mehded (USH Constantine), qui a réalisé 17,80m au disque (F32) et la surprise, Abdelkrim Krai (Bordj Bou Arréridj), qui a remporté le 800m et 1500m de sa classe (T38).

S’ajoute à ceux là et à d’autres, le jeune sprinteur du Groupement Sportif Pétrolier, Rabah Boussaid (T46), qui effectué une progression remarquable, selon son entraineur, gagnant le 400m en 52.01 (bon chrono) et le 1500m. 

Au 800m, une autre de ses spécialités, Boussaid n’a du céder qu’au finish (au cassé), face au champion paralympique Samir Nouioua. » La présence de ses jeunes et d’autres constitue un avertissement aux athlètes déjà confirmés.

Dorénavant, la concurrence en équipe nationale sera rude et les places seront très disputées et cela sera une chose positive », a assuré Tahar Salhi.

En plus des jeunes talents, les internationaux ont, pour leur part, confirmé leurs statuts d’athlètes d’élite, à l’image de Mounia Gasmi (F32), auteur de la 4è meilleure performance mondial au poids (5,75m), Nassima Saifi avec 33,32m (disque) et 11,08m (poids), Djalal (javelot), Berrahal (100m et 400m), Kardjena et Bahlaz, entre autres, ont dominé leurs concours, affichant une bonne forme, à deux mois du Championnat du monde d’athlétisme (juillet à Londres).

Côté organisationnel, le championnat d’Algérie d’athlétisme handisport-2017, « on doit relever l’apport ô combien considérable de la ligue algéroise d’athlétisme, qui a mis au service de la fédération handisport (FAH) un staff d’officiel e plus de soixante entre arbitre et de juge’’, a tenu à dire le 1er vice-président de la fédération, El Hadi Mehani, remerciant au passage, tout ceux qui ont contribué à la réussite de l’événement.

Dans son ensemble, le championnat d’Algérie-2017 a été « crédité d’un niveau technique acceptable », a souligné Chérif Ben Moussa, souhaitant qu’il soit à l’avenir, « plus perfectible et de meilleure qualité. Une présence aussi massive d’athlètes (530) et 86 clubs, surtout chez les IMC (infirmité motrice cérébrale) est à relever et c’est de bonne augure, néanmoins, une organisation générale moins performante que dans le passé », a-t-il regretté.

Le Groupement Sportif Pétrolier (GSP) a conservé son titre de champion d’Algérie, grâce à un total de 122 médailles (85 or, 25 argent et 12 bronze), suivi du club Aurès Ettahadi handicapés Batna 38 médailles (26, 05, 07) et Mechaal Abtal Bir Mourad Rais avec 31 consécration (18 or, 6 argent et 7 bronze).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email