-- -- -- / -- -- --
Nationale

Elle fête son BAC avec des pétards, elle perd un doigt

Elle fête son BAC avec des pétards, elle perd un doigt

Une jeune bachelière qui fêtait à coup de feu d’artifices et de pétards son succès au baccalauréat a perdu samedi un doigt lors de l’explosion d’un mortier qu’elle tenait dans sa main.

Brulée gravement, la jeune bachelière a été transportée en toute urgence vers la structure hospitalière des grands brulés de l’hôpital Ibn Sina à Annaba. En se joignant à ses frères et sœurs ainis qu’à ses cousins, la victime a pris un mortier d’artifice qui lance plusieurs explosions colorées à la main lorsque ce dernier explosa lui sectionnant l’annulaire.  Lors de l’explosion, le doigt de la jeune fille qui portait une bague n’avait pas été retrouvée. Selon des proches de sa famille, plusieurs millions de centimes ont été dépensés par ses parents pour organiser cette fête de célébration de sa réussite au baccalauréat qui s’est déroulée cette année dans des circonstances difficiles en raison de la pandémie du coronavirus. Une grande partie de cette somme a servi à l’achat de ses gros pétards, devenus incontournables pour fêter à grandes pompes toute sortes de célébrations notamment les mariages en dépit de leurs interdictions.

Il convient de signaler que l’utilisation des produits pyrotechniques, bien qu’interdite, avait inondé ces derniers jours les quartiers de la Coquette. Et c’est toujours à l’approche d’une fête religieuse, comme cette fois-ci le Mawled Ennabaoui, ou à l’occasion des mariages, et des manifestations sportives que les pétards, tous calibres confondus, font surfaces. La semaine dernière, les services de sécurité avaient saisi plus de 200.000 unités de produits pyrotechniques dans la wilaya.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email