Elle a présenté son dernier opus au TNA: Beihdja Rahal sublime la nouba – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Culture

Elle a présenté son dernier opus au TNA: Beihdja Rahal sublime la nouba

Elle a présenté son dernier opus au TNA:  Beihdja Rahal sublime la nouba

La chanteuse Beihdja Rahal a enchanté, samedi soir, les mélomanes de la musique andalouse, lors d’une soirée abritée par le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi (TNA). Devant un public conquis, elle a présenté son dernier album « Nouba Mezdj Dil-Mdjenba », un véritable voyage musical à travers les richesses de ce patrimoine ancestral.

Le concert s’est ouvert sur un Mezdj Dil-Mdjenba suivi d’un Medh plongeant d’emblée l’assistance, composée de puristes et de fins connaisseurs, dans l’univers envoûtant de la nouba. Beihdja Rahal a ensuite enchaîné avec une série de chants sublimes, interprétés avec sa voix harmonieuse et expressive.

Accompagnée de ses huit musiciens virtuoses, Beihdja Rahal, vêtue pour la circonstance d’un karakou noir, a ouvert le bal avec une touchia « Tchambar Sika », puis a enchaîné avec le mode Inqilab Maoual « Zarni I’malih », suivi de Mceddar Dil avec « Ala fasqini ».

Dans le mode Btaihi Mdjenba, elle a chanté « Moudh badet», suivi de « Fala tasqini» dans le mode Istikhbar Maoual. Le public a également été charmé par les mélodies de « Khadam li saad» (Derdj Dil), « Dir el ouqar» (Insiraf Mdjenba) et « Qad farrach» (Insiraf Dil).

Le concert s’est poursuivi avec les chants « Ya badiî I’djamal» (Insiraf Mdjenba), « In chakawta l’hawa» (Khlass Dil), « Charibna wa tab» (Khlass Mdjenba) et « Atani zamani» (Khlass Dil), laissant le public dans un état de pure admiration.

La chanteuse a achevé son concert par « Koul nour » de Amar El Achab et « Salat Ala Mohamed » dans le mode Khlas. L’artiste a partagé un moment privilégié avec ses fans à la fin du concert en leur dédicaçant son dernier album et en prenant des photos avec eux.

Le public, venu nombreux assister à ce concert, n’a pas tari d’éloges sur la prestation de Beihdja Rahal. « C’était un concert magnifique, nous avons attendu cette date avec impatience… Nous avons retrouvé la Beihdja que nous connaissions, celle qui nous réconcilie avec la musique arabo-andalouse », a confié Dalila, une jeune fan de l’artiste.

« C’est la première fois que j’assiste à un concert de musique andalouse et j’ai été vraiment impressionné. C’est une musique magnifique et Beihdja Rahal l’interprète avec beaucoup de talent », a confié Aymen, un jeune étudiant.

« Je suis un grand fan de Beihdja Rahal et je ne suis jamais déçu par ses concerts. Elle est toujours aussi passionnée et généreuse avec son public », a ajouté Sara, venu en famille.

L’artiste a convié ses fans à deux autres concerts pendant le mois de ramadhan, le 1er avril à la Maison de la Culture de Tizi Ouzou et le 5 avril à Oran.

Née à Alger en 1962, Beihdja Rahal est une chanteuse et interprète soliste de musique arabo-andalouse. Issue d’une famille mélomane, elle s’initie au chant dès son plus jeune âge et se perfectionne auprès de maîtres renommés.

Sa carrière débute en Algérie où elle cofonde l’association Es-Sendoussia pour transmettre ce patrimoine musical. En 1992, elle s’installe à Paris et poursuit sa carrière internationale, se produisant sur des scènes prestigieuses et collaborant avec des artistes de renom.

Sa discographie riche et variée témoigne de son engagement à préserver et faire rayonner la musique arabo-andalouse. Artiste accomplie et figure incontournable de ce genre musical, Beihdja Rahal se distingue par sa voix puissante et expressive, sa maîtrise technique et sa passion communicative.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email