Elle a débuté ses missions de contrôle : L’Autorité de protection des données passe à l’action – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Elle a débuté ses missions de contrôle : L’Autorité de protection des données passe à l’action

Elle a débuté ses missions de contrôle : L’Autorité de protection des données passe à l’action

Après l’entrée en vigueur de la loi sur la protection des données à caractère personnel, au mois d’août 2023, place au travail sur le terrain, puisque les entreprises ont un an pour se mettre en conformité par rapport à la loi.

En effet, l’Autorité nationale de protection des données à caractère personnel (ANPDP) a entamé, à la fin de février, sa première mission de contrôle des personnes morales relevant du secteur privé, en vue de la constatation du traitement des données personnelles, avant de procéder ultérieurement au contrôle des établissements publics et des personnes physiques.

 L’objectif est la constatation des différents processus de traitement adoptés par ces établissements, a affirmé l’Autorité dans un communiqué. Le contrôle au niveau des entreprises privées relevant du territoire de la wilaya d’Alger constitue une première étape, en attendant la généralisation de cette opération à l’ensemble des wilayas du pays, est-il précisé de même source.

Cette opération intervient en application des « dispositions de la loi 18-07 du 10 juin 2018 relative à la protection des personnes physiques dans le traitement des données à caractère personnel, notamment l’article 49 permettant à l’ANPDP de procéder aux investigations requises par des constatations dans des locaux et lieux où a eu lieu le traitement des données à caractère personnel ». Un accompagnement est assuré pour les organismes publics et privés par l’ANPDP, notamment à travers l’organisation de tables rondes.

Dans ce sens, le président de l’ANPDP, Samir Bourhil, a affirmé que ces espaces d’échange visent à sensibiliser et à accompagner les organismes publics et privés concernés par le traitement des données à caractère personnel.

Selon lui, cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’approche participative adoptée par l’autorité nationale visant à protéger les droits tant des personnes impliquées dans ce traitement que des responsables du traitement.

Il convient de noter qu’en Algérie, les domaines qui traitent le plus de données personnelles incluent les institutions financières, qui collectent et traitent des données sensibles telles que les informations financières, les transactions et les antécédents de crédit des individus, ainsi que les établissements de santé qui exploitent des données médicales confidentielles, telles que les dossiers médicaux, les diagnostics et les traitements des patients.

Cela, en plus des entreprises impliquées dans la gestion de projets, lesquelles recueillent des informations sur les employés, les partenaires commerciaux et d’autres parties prenantes pour la réalisation des projets.

Ces secteurs sont parmi ceux qui traitent une quantité significative de données personnelles, d’où l’importance cruciale de respecter la législation sur la protection des données pour garantir la confidentialité et la sécurité des informations des individus.

 

*

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email