-- -- -- / -- -- --
Nationale

Elections: Pourquoi le ministère de l’Intérieur traîne-t-il la patte ?

Elections: Pourquoi le ministère de l’Intérieur traîne-t-il la patte ?

Le transfert des prérogatives du ministère de l’Intérieur en ce qui concerne l’organisation, le contrôle et la surveillance des élections n’est pas encore acté si l’on se fie aux propos du président de l’autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, qui redouble de correspondances à l’adresse du ministre pour rendre effective cette opération.

Ce dernier a demandé via un courrier,ce dimanche, au ministre Salah Eddine Dahmoune de transférer tous les pouvoirs constitutionnels de l’administration centrale à son autorité : « Le transfert des compétences électorales de l’administration vers l’Autorité indépendante est en train de se dérouler normalement » assure Ali Draâ, qui informe par ailleurs que les candidats non détenteurs d’un diplôme universitaire se sont vu refuser les imprimés de parrainage.

Ce dernier a ajouté que « quelques prérogatives ont été déjà transférées à l’ANIE » en attendant celles du ministère des AE, de la Justice et du Conseil constitutionnel. Le porte-parole de l’Autorité a demandé au gouvernement de débloquer le budget de fonctionnement alloué à cette autorité qui reçoit les subsides « uniquement de l’Etat ». Faut-il comprendre que le ministère de l’Intérieur traîne les pieds et manifeste une certaine hésitation à léguer à cette instance une grande partie de ses missions régaliennes ? L’Autorité nationale indépendante des élections à qui la loi organique a prévu le transfert « de toutes les prérogatives des autorités publiques, à savoir administratives en matière électorale, à l’autorité indépendante en charge des élections » peut-elle, en l’espace de quelques mois, assurer convenablement sa mission ? Car ses missions sont complexes et lourdes à la fois. Elle devra procéder à la tenue du fichier national du corps électoral et des listes électorales des communes et des centres diplomatiques et consulaires à l’étranger, outre la réception et l’examen des dossiers de candidature pour le poste de président de la République.

Elle aura également pour mission le contrôle du financement de la campagne électorale. Certains analystes redoutent en effet que cette mission soit plus grande pour cette structure indépendante née à peine il y a un mois et que de ce fait, elle soit supplantée par l’administration centrale qui possède une expérience non négligeable en la matière, même si le président de cette autorité se veut « rassurant » quant à la sincérité du scrutin : « La mise en place de cette Autorité répond à une demande du mouvement populaire. Cela a été fait. Maintenant, il appartient à cette Autorité de faire en sorte que son fonctionnement, ses engagements, les moyens dont elle dispose puissent rassurer les gens, qu’elle puisse effectivement exercer ses attributions convenablement et conformément à la loi à cette fin de sincérité du scrutin », a souligné récemment Mohamed Charfi, l’ex-ministre de la Justice. Saura-t-elle tenir son pari dans l’organisation de ce scrutin, annoncé comme étant l’un des plus libre et le plus transparent de l’Algérie postindépendance ? En matière de surveillance des élections, l’Autorité a promis de veiller à garantir la transparence et la régularité du scrutin lors des étapes de sa préparation et de son organisation.

Enfin, l’Autorité nationale indépendance des élections (ANIE) a démenti des informations de presse prétendant qu’elle avait élu domicile provisoirement pour ses premières réunions au niveau du palais du Gouvernement. L’autorité apporte un démenti formel à cette assertion et précise qu’elle n’a jamais occupé un quelconque espace du siège du gouvernement pour quelque période que ce soit et que son siège est au palais des Nations. Son siège se situera à Alger avec des antennes au niveau local et auprès de la communauté nationale à l’étranger. Trente-deux (32) candidats ont retiré les imprimés de parrainages des citoyens, jusqu’ à dimanche. Le retrait des formulaires de signature se poursuivra jusqu’au 6 octobre prochain.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email