-- -- -- / -- -- --
Nationale

Elections locales : Le ministère de l’Intérieur apporte ses assurances

Elections locales : Le ministère de l’Intérieur apporte ses assurances

Les élections des 1 541 Assemblées populaires communales (APC) et 48 Assemblées populaires de wilaya (APW) du pays se tiennent aujourd’hui, après une campagne électorale de trois semaines axées sur le rôle de l’élu pour assurer le développement local, prenant en charge les préoccupations du citoyen.

L’inspecteur général du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, Abderrahmane Seguini, a assuré, hier lors de son passage sur les ondes de la Chaîne III de la Radio algérienne, que toutes les conditions sont réunies pour assurer un scrutin crédible, libre, transparent et conforme aux usages internationaux, et donc la réussite du scrutin destiné à élire les nouveaux membres des Assemblées populaires communales et de wilaya.

« Toutes les opérations, qu’il s’agisse du déroulement du vote, du dépouillement des suffrages, de l’acheminement des bulletins et leur conservation, jusqu’à la proclamation des résultats sont désormais confiées au personnel d’encadrement », totalement autonome et ne dépendant en rien de l’Administration, et aux commissions électorales présidées par des magistrats », a-t-il souligné.

« Toutes les garanties sont là », a-t-il dit, citant en sus une disposition permettant aux candidats ou à leurs représentants de disposer d’une copie des procès-verbaux de dépouillement.
« Je ne vois pas où pourrait se situer la possibilité de porter atteinte à l’intégrité de cette consultation », a-t-il commenté.

M. Abderrahmane Seguini a assuré, par ailleurs, que toute la logistique a été installée et que les urnes et bulletins de vote ont été acheminés pour débuter, aujourd’hui, les élections dans les 55 000 bureaux et 12 000 centres répartis à travers le pays.

Ces derniers, a-t-il précisé, vont être encadrés par environ 1,2 million d’agents. Il a toutefois rappelé que les opérations de vote ont déjà débuté dans les zones éloignées ou enclavées vers lesquelles, a-t-il ajouté, ont été dépêchés 158 bureaux itinérants afin de permettre à quelque 92 000 électeurs d’exprimer leur choix.

M. Seguini a signalé que les personnes qui ne possèdent pas leur carte d’électeurs mais disposent néanmoins d’une pièce d’identité pourront voter « pour peu qu’elles soient inscrites sur la liste électorale ».

S’agissant des voies de recours présentées par les candidats « en cas de dépassements », l’intervenant a rappelé le rôle qu’aura à jouer la Haute Instance autonome chargée de la surveillance des élections qui contrôle le déroulement de toutes les opérations de vote et dont les actions sont appuyées d’un dispositif pénal prévu par la loi fondamentale, dont il observe qu’ »il est très dissuasif ».

Abderrahmane Seguini a mentionné, par ailleurs, que le corps électoral est composé de plus de 22 millions de votants potentiels, « constitués de 54% d’hommes et de 45% de femmes ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email