Elections du sénat : La course aux formulaires – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Elections du sénat : La course aux formulaires

Elections du sénat : La course aux formulaires

Le retrait des formulaires de candidature relatifs aux élections pour le renouvellement partiel des membres du Conseil de la nation a commencé jeudi dernier. Cette opération devra se poursuivre jusqu’au 16 janvier prochain. L’annonce a été faite par l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), qui  a fixé la période et les modalités concernant ce vote qui devra concerner uniquement les élus des Assemblées populaires communales et des Assemblées populaires de wilayas.

Ces élections dites sénatoriales surviennent juste après les élections locales anticipées. Elles devront encore une fois confirmer la domination relative du parti du Front de libération nationale, étant donné qu’il a remporté avec une avance appréciable ces élections. Presque une trentaine d’APW ont voté pour un candidat FLN, alors que pour les APC, ils sont plus de 120 maires ayant obtenu la majorité absolue. Selon les milieux politiques, ces sénatoriales ont une importance déterminante dans la configuration prochaine de l’échiquier institutionnel.

Le FLN est déjà bien coté au sein de l’Assemblée populaire nationale, une nouvelle victoire avec une trentaine de sièges au Conseil de la nation va conforter davantage sa suprématie politique. Le FLN ne pensait pas réaliser toutes ces victoires après ses déboires avec le mouvement populaire du hirak et les nombreuses critiques qu’il a subies de la part de la société civile, sur sa gestion et son soutien au régime déchu de Bouteflika. De plus, il a connu des crises internes en permanence, avec l’emprisonnement de ses propres dirigeants.  

Il convient de souligner que le vieux parti a scellé de multiples alliances, avec notamment le RND, le Front El Moustakbel et surtout avec les indépendants, dont les listes ont obtenu des scores sans précédents. Ce sont ces candidats indépendants qui ont complètement chamboulé les données, faussant tous les calculs et permettant au FLN d’arracher des postes de président au sein des APC et des APW.

Pour ce vote, qui aura lieu le 5 février prochain, le FLN n’aura pas besoin d’une nouvelle campagne pour tisser des alliances ou convaincre les autres élus des différentes formations. L’intérêt réside dans quelques circonscriptions où la bataille sera rude, en raison de profondes divergences entre toutes les composantes des élus, et l’équilibre des forces. Il n’est pas exclu dans ce genre d’élections de voir apparaître la chkara pour acheter des voix déterminantes. Il faut dire que le poste de sénateur a toujours attisé les convoitises et les candidats ambitieux ne rechignent point sur l’usage de l’argent sale pour corrompre l’opération de vote.

Sur ce vote du premier collège, l’ANIE a précisé que « conformément à la signature du décret présidentiel n° 513/21 du 22 décembre 2021 portant convocation du collège électoral en vue du renouvellement de la moitié des membres élus du Conseil de la nation, qui aura lieu le 5 février 2022, et en vertu des dispositions de la loi organique portant régime électoral, modifié et complété,  la période de retrait des formulaires de candidature à cette échéance est fixée du 23 décembre 2021 au 16 janvier 2022 ».

L’opération de dépôt des dossiers de candidature prendra fin dimanche 16 janvier 2022  à minuit. Selon la même instance, « le retrait des formulaires de candidature s’effectue au niveau des délégations de wilaya de l’ANIE, territorialement compétentes, tous les jours à l’exception du vendredi, à partir de 08:00 jusqu’à 16:00 en présentant une demande dûment signée par le concerné et dans laquelle il doit exprimer son intention de se porter candidat ».

« Les 48 wilayas sont concernées par le renouvellement partiel des membres du Conseil de la nation, soit un siège, tandis que les 10 nouvelles wilayas sont concernées par l’élection de membres du Conseil de la nation, soit deux sièges », explique l’ANIE. Autrement dit, il y aura 68 nouveaux sénateurs pour le prochain mandat, en attendant la nomination d’autres dans le tiers présidentiel par le président de la République.

L’ANIE a souligné qu’en application des dispositions de la loi organique portant régime électoral, modifié et complété, le président de l’ANIE a émis jeudi 23 décembre 2021 trois décisions relatives aux formulaires de candidature, au dépôt des dossiers et à la validation des candidatures.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email