Election présidentielle : La collecte des signatures au lendemain de la convocation du corps électoral – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Election présidentielle : La collecte des signatures au lendemain de la convocation du corps électoral

Election présidentielle : La collecte des signatures au lendemain de la convocation du corps électoral

Le retrait des formulaires de souscription de signatures individuelles pour les postulants à la candidature à l’élection présidentielle du 7 septembre est prévu à partir du lendemain de la convocation du corps électoral, a annoncé le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, soulignant que toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour garantir le déroulement de l’opération.

S’exprimant en marge de l’inauguration du nouveau siège de la délégation de wilaya de l’ANIE, à Guelma, M. Charfi a précisé que l’autorité a achevé tous ses préparatifs préalables à la distribution des formulaires de souscription des signatures aux candidats à l’élection présidentielle, dès le lendemain de la signature, par le président de la République, du décret portant convocation du corps électoral pour cette importante échéance.

Passant en revue les modalités d’organisation du prochain scrutin, le responsable a ajouté, que des préparatifs ont été effectués pour garantir le bon déroulement de l’opération de légalisation des formulaires de souscription des signatures.

«cette opération  sera effectuée à la faveur de la mobilisation d’un nombre suffisant de notaires et d’huissiers de justice pour la mener à bien dans les délais légalement impartis», a-t-il indiqué.

Charfi a tenu à assurer que les  préparatifs organisationnels pour la prochaine élection présidentielle, y compris la révision exceptionnelle des listes électorales, seront effectués conformément aux dispositions prévues par la loi organique de 2021 relative au régime électoral, soulignant que  l’Algérie a atteint «un haut niveau de maîtrise de toutes les étapes du processus électoral, de sorte que personne, que ce soit à l’intérieur du pays qu’en extérieur, ne peut contester les élections en Algérie».

D’autre part, le président de l’ANIE a rappelé que la décision d’inclure un certain nombre de jeunes ayant atteint l’âge légal de vote (18 ans), et inscrits pour la première fois sur les listes électorales, dans les listes de l’encadrement des bureaux de vote et des permanences, lors de l’élection présidentielle du 7 septembre prochain, «permettra en même temps, de faire participer cette frange importante de la population à la vie politique».

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email