-- -- -- / -- -- --
Sports

El Merreikh surclasse l’ES Sétif et prend option derrière l’USM Alger

El Merreikh surclasse  l’ES Sétif  et prend option derrière l’USM Alger

Lors de la seconde confrontation de la poule B jouée dimanche dernier dans le chaudron d’Oumdorman, la formation d’El Merreikh s’est imposée face au champion d’Afrique en titre, à savoir l’ESS et s’empare de la seconde place en solo et prend du coup une sérieuse option de figurer dans le dernier carré

Au terme de la 4ème journée, il semble que les Soudanais d’El Merreikh affichent sérieusement leurs intentions de jouer à fond leurs cartes dans cette prestigieuse compétition et le fait de se montrer intraitable dans leur jardin et devant leur nombreux public acquis à leur cause confirme leurs ambitions.

D’ailleurs, c’est sur le même tarif que le MCEE et l’ESS se sont inclinés dans le mythique stade d’Oumdorman avec une coïncidence un peu particulière, à savoir l’expulsion de Nâamane (pour El Eulma) et Khenniche (pour l’Entente) obligeant leurs coéquipiers à jouer en infériorité numérique, ce qui rendit leur tâche difficile face à un adversaire soudanais déterminé.

En outre, les protégés de l’entraîneur Garzitto sont en train de monter en puissance comme l’atteste leurs performances allant crescendo puisqu’ils se sont emparés de la seconde place écartant temporairement l’Aigle Noir d’Aïn Fouara de la course, un des prétendants pour le sacre. De plus, ils vont mettre la pression sur le leader de la poule, en l’occurrence l’USMA, qu’ils accueilleront lors de la dernière journée pour essayer de déloger les gars de Soustara de leur fauteuil.

Ce qui présage une lutte serrée lors des deux prochaines journées pour désigner les deux heureux élus pour le carré d’as. Le moins que l’on puisse dire, est que les Usmistes sont avertis et devront prendre leurs devants pour déjouer les plans de la bande à Garzitto.

L’Aigle Noir ne désespère pas

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’Entente de Sétif est loin de ses performances de la saison écoulée qui lui ont permis de monter sur le toit de l’Afrique car les gars des Hauts Plateaux nous ont habitués à de belles prestations hors de leurs bases.

Mais leur sortie ratée dimanche soir à Oumdorman pourrait remettre en cause la politique du président Hamar en matière de recrutement lorsqu’il a libéré des joueurs expérimentés et les remplacer par des jeunes (moyenne d’âge de l’équipe est de 23 ans), un facteur qui a fait la différence lors de cette confrontation face à El Merreikh, jugée capitale pour les Algériens de Sétif. Relégué à la 3ème place avec un retard de trois longueurs sur le second, les coéquipiers de Delhoum conservent encore des chances de valider leur billet pour le dernier carré, à condition qu’ils engrangent la totalité des points mis en jeu pour les deux derniers rounds tout en attendant un coup de pouce des autres représentants algériens.

Il faut reconnaître que les protégés de Madoui sont tenus de faire des calculs pour le reste des matches du groupe B. Certes, la mission s’annonce difficile, mais loin d’être impossible… Pourvu que la formation Noir et Blanc retrouve son second souffle ! une arme qui, depuis des lustres, a été tranchante et efficace.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email