-- -- -- / -- -- --
Sports

El Khedra revient de loin

El Khedra revient de loin

Il n’avait pas tort le coach de la sélection nationale d’Ethiopie, Tessfaye, lorsqu’il avait dit dans ses propos d’après match à Blida que le match retour à Addis Abbéba sera une autre paire de manches pour les Verts. Il savait en fait ce qu’il disait, puisque les Fennecs ont eu toutes les difficultés à entrer dans le match sur une pelouse totalement bosselée et impraticable, sans parler des conditions climatiques et de l’altitude.

Deux facteurs de taille qui ont sérieusement handicapé les Verts dans leur façon de jouer. Ce qui a permis aux Ethiopiens, bien évidemment, de prendre le jeu à leur compte et de donner du fil à retordre aux Algériens qui, au fils des minutes, avaient l’air de suffoquer.

Et ce qui devait arriver arriva juste avant la demi-heure de jeu pour les Algériens, qui encaissèrent le premier but sur une jolie reprise du plat du pied de Kedébé, étrangement seul dans les six yards sur un corner de Mengesha. Piqués dans leur amour-propre, les Verts rateront de peu l’égalisation par Feghouli dont le tir passa juste à côté des buts adverses.

Reprenant quelque peu du mordant , les Fennecs réussiront à remettre les pendules à l’heure à la 43’ par l’inévitable Slimani. Ce dernier mettra à profit une superbe aile de pigeon de Mesloub pour la transformer en but d’une tête plongeante superbe. Après la pause, les camarades de Brahimi reviendront sur le terrain avec d’autres intentions, mais c’était compter sans la rage de vaincre et le potentiel physique des Ethiopiens qui reprirent l’avantage au score à la 49’.

sur un contre anodin succédant à un penalty non sifflé pour les Verts suite à une faute sur Brahimi non sifflée par le référée, Shemless lance Kédébé dans le dos de l’axe central de la défense algérienne pour aller battre sans problème M’bolhi.
Tout était à refaire pour les Algériens qui n’avaient plus les jambes ni le souffle pour refaire surface.

Il a fallu attendre l’incorporation de Boudebouz à la 58’ pour que la machine de Gourcuff se remette à carburer. Trois minutes plus tard, sur corner de son joker de luxe, la sélection algérienne, avec plein de caractère, remettra de nouveau les pendules à l’heure par Mandi sur corner de Boudebouz tiré au cordeau.

Joie de courte durée pour les Algériens puisque les locaux portés par leur public reprendront tout de suite l’avantage au tableau de marque par Fekadaw, en reprenant une balle lâchée dans ses pieds par M’bolhi sur un bolide de l’inévitable Kédébé.
Loin de baisser pavillon et puisant dans ses ressources, El Khedra, dans un dernier sursaut d’orgueil, refera surface sur un penalty justement accordé cette fois par l’arbitre pour une faute sur Brahimi.

Ghoulam ne laissera aucune chance au gardien éthiopien (83’) pour arracher le nul et préserver l’invincibilité de la sélection nationale dans ce groupe, qu’elle domine toujours avec cinq points d’avance sur son adversaire du jour.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email