-- -- -- / -- -- --
Sports

El-Harrach se refait une santé

El-Harrach se refait une santé

La formation de l’USMH a failli vivre un véritable calvaire suite au problème de la domiciliation, le stade de Lavigerie présentant un danger sur le plan sécuritaire selon le rapport du CTC.

C’est ce qui a d’ailleurs contraint la LFP à délocaliser la première rencontre contre le RCA au stade de Réghaïa, où l’équipe d’Essafra a enregistré sa première défaite. Une décision qui a suscité la désapprobation des dirigeants et des supporters qui se disent pénalisés.
Cela dit, les responsables harrachis ont pris toutes les mesures nécessaires et effectué les travaux qui s’imposent pour pouvoir recevoir sur leur terrain fétiche.

D’ailleurs, ce n’est qu’en dernière minute que la LFP a donné son accord pour que la rencontre face au MCEE se déroule au stade Mohammadia. Un retour fructueux puisque les hommes de l’entraîneur Iaich ont arraché de justesse la victoire lors des vingt dernières minutes. Pourtant menés dès la 11e minute grâce à un but inscrit par Derardja côté visiteurs, Amada et ses coéquipiers, évoluant devant leurs supporters et sur une pelouse qui leur est familière, n’ont à aucun moment abdiqué et se sont jetés dans la bataille pour aller chercher les trois points. Au final, leurs efforts ont été récompensés par une égalisation signée Abid avant que l’ex-Eulmi Benachour ne donne l’avantage à son nouveau team. Hamiti et consorts n’ont pas à rougir de cette défaite tant ils ont fourni une prestation honorable.

Les protégés de l’entraineur Goavec n’ont pas su contenir les coups de butoirs des Banlieusards.
En revanche, il convient de mettre en évidence les changements opérés par le coach des Jaune et Noir, lesquels ont

réellement apporté le plus attendu, faisant à basculer le cours de la partie en leur faveur. Au terme de ce succès, les joueurs ont repris confiance pour aller de l’avant. Pour leur part, les supporters se sentent rassurés par le travail effectué lors de cette rencontre par leur nouvel entraîneur.

Il n’en demeure pas moins que ce n’est- là que la 2e journée et que beaucoup de choses restent à faire pour que l’équipe soit au top. Le travail doit être perfectionné pour que les Kawassirs soient encore plus forts.

Cependant, le drame du 1er -Novembre risque de porter un coup dur au mental des joueurs et à leur forme du moment que la compétition va connaître un arrêt forcé imposé par la conjoncture. Même les joutes amicales ne sont pas autorisées. Une mauvaise nouvel pour toutes les équipes qui souffriront ainsi d’un manque terrible de temps de jeu, chose qui se répercutera sur le rendement des joueurs et sur le niveau de la compétition guère reluisant.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email