-- -- -- / -- -- --
Sports

El-Hadi Ould Ali ministre du football !

El-Hadi Ould Ali ministre du football !

Présent jeudi à l’aéroport Houari-Boumediene pour encourager le Mouloudia d’Alger, qui s’est envolé au Congo pour un match de coupe d’Afrique, El-Hadi Ould Ali, ministre de la Jeunesse et des Sports, s’est exprimé sur plusieurs sujets d’actualité concernant le football algérien. Comme à son habitude, le ministre de la Jeunesse et des Sports ne s’est pas retenu pour montrer sa grande implication dans le monde du football en Algérie.

Le cas Mahrez vu par le ministre
Le ministre de la Jeunesse et des Sprts, El-Hadi Ould Ali, a déclaré suivre à la loupe l’actualité des internationaux évoluant à l’étranger ou en Algérie : « Nous suivons avec intérêt l’actualité de tous nos joueurs qui évoluent à l’étranger et même ceux qui jouent dans le championnat local. » Il a évoqué aussi la situation que vit la star de l’équipe nationale algérienne à Leicester City, après un transfert à Manchester City avorté à la dernière minute. Il a dit à ce sujet : « Pour Mahrez, on espère que son problème va se régler rapidement afin qu’il puisse retrouver son véritable niveau. La sélection nationale a besoin de lui ainsi que des autres joueurs, en prévision des éliminatoires de la CAN-2019. On souhaite beaucoup de réussite à Riyad, qui demeure un joueur exceptionnel. »

M. Ould Ali ne comprend pas Kerbadj
Le ministre a pris parti dans le litige FAF-LFPQ, sans toutefois vraiment le montrer. Il a estimé que le président de la LFP n’avait pas à porter plainte a l’encontre de la FAF auprès du tribunal arbitral du sport. Il a noté que « Kerbadj n’avait pas à solliciter le tribunal arbitral du sport car cela ne servira en rien l’intérêt du football national. Il fallait trouver une solution à l’amiable au lieu d’aller porter plainte comme ça. C’est malheureux, car le football algérien a plus que jamais besoin de sérénité. ». Une manière très subtile de soutenir le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, dans cette guerre lancée contre le président de la LFP Mahfoud Kerbaj, anciennement pro- Raouraoua).

Le ministre soutient la FAF dans le dossier ‘’Alcaraz’’
Ce n’est un secret pour personne, le ministre Ould Ali accorde sa pleine confiance à Kheireddine Zetchi et son choix. Il n’a pas hésité à le rappeler aux journalistes après avoir été sur la cas ‘’Alcaraz ‘‘, lui qui a intérogé officiellement saisi la FIFA en demandant le paiement de son salaire jusqu’en juillet 2019, date l’expiration de son contrat avec les Verts. Un problème de trop pour la FAF qui risque de payer très cher son amateurisme flagrant dans la gestion du dossier ‘‘Alcaraz’’, limogé le 11 octobre 2017 après que la sélection nationale a échoué dans sa mission de qualification pour la coupe du monde. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a assuré que « Zetchi a tous les pouvoirs pour défendre les intérêts du football algérien devant la FIFA. Nous avons toute confiance en lui et en son bureau exécutif pour préserver l’intérêt de l’Algérie dans cette affaire », avant d’ajouter, concernant les dirigeants de la FAF, qu’« ils sont conscients de tout et nous respectons les lois internationales. ». Voilà qui montre que le ministère de la Jeunesse et des Sports ne compte pas sanctionner la FAF si Alcaraz venait à gagner son procès lancé en saisissant la FIFA.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email