-- -- -- / -- -- --
Nationale

El Djeïch calme le jeu

El Djeïch calme le jeu

L’ANP est intervenue pour contenir la situation à In Salah, qui risquait de conduire à l’enlisement suite aux affrontements entre manifestants opposés au gaz de schiste et membres des forces de l’ordre. L’armée, qui n’a pas vocation de jouer le rôle de police, a été contrainte de sortir des casernes pour se mettre au-dessus de tous en tant que garant qui bénéficie de la confiance des citoyens. 

Les événements d’In Salah ont généré avant-hier une situation inédite, avec cette interposition des éléments de l’ANP entre les citoyens face aux services de l’ordre appuyé par la Gendarmerie nationale. 

En effet, les éléments de l’Armée nationale populaire sont intervenus au milieu des affrontements entre des manifestants opposés à l’exploration du gaz de schiste et les forces de l’ordre (policiers et gendarmes) pour tenter de calmer les esprits et faire revenir le calme dans cette ville.

Les militaires ont pris le risque au milieu des échanges de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc lancés par les forces de l’ordre et les pierres et autres projectiles avec lesquels ripostaient les manifestants pour obtenir la fin « des hostilités » entre les deux parties.Le déploiement des éléments de l’ANP sur le terrain a été suivi par une réunion ayant regroupé les représentants des manifestants et des autorités sécuritaires pour tenter de faire baisser la tension qui régnait dans la ville d’In Salah.

Les heurts entre les manifestants et les gendarmes ont suscité de nombreuses réactions. Le pire tellement craint par tout le monde a été évité de justesse.

Les informations font état du rôle déterminant des autorités sécuritaires locales dans le retour au calme souhaité par les représentants du mouvement populaire de contestation, résolus à conserver leur action son caractère pacifique.

Ils ont largement prouvé que leur but n’est ni la déstabilisation de la région ni une quelconque atteinte à l’unité nationale. Mais pourquoi alors cet acharnement sur des citoyens pacifiques qui manifestent pour une cause largement suivie et appuyée par une large frange de la population.

La persistance de la manifestation a fait déjà une victime, le ministre de l’Energie, Youcef Yousfi, a annulé sa visite de travail et d’inspection prévue hier dans la wilaya d’Illizi, où il devait inaugurer un certain nombre d’infrastructures dans la wilaya a dû faire marche arrière et reporter son déplacement à une date ultérieure.

Pour sa part, la Laddh juge par ailleurs disproportionnée l’intervention des forces de la Gendarmerie nationale pour protéger l’un des puits sur lequel s’affaire la compagnie Halliburton : « Cette société connue pour ses scandales de par le monde semble se trouver dans ses aises en Algérie malgré les casseroles qu’elle traîne », est-il précisé.

La LADDH rappelle ainsi la dissolution de la compagnie Brown Root and Condor, entreprise mixte algéro-américaine, fruit d’un partenariat entre Sonatrach et Halliburton sur fond d’un grave scandale qui touchait à la sécurité nationale. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email