-- -- -- / -- -- --
Sports

Egypte-Algérie (1-1) : Les Fennecs ont trop estimé les Pharaons

Egypte-Algérie (1-1) : Les Fennecs  ont trop estimé les Pharaons

Les Fennecs d’Algérie (U23) version le Suisse André-Pierre Schürmann ont le moins que l’on puisse dire laissé tout le monde sur sa faim. Ils n’ont pas failli devant la sélection égyptienne donnée comme potentiel candidat au sacre final, et ils n’ont pas aussi fait sensation en passant tout près, faut-il le reconnaître, d’un exploit.

La sélection olympique a comptabilisé un point et des regrets face à son homologue égyptienne (1-1). Et pour cause, il y avait de la place pour une victoire que personne ne leur aurait contesté à l’issue de leur première sortie dans ce groupe B dimanche à M’bour pour le compte de la première journée de la Coupe d’Afrique des Nations des U-23 au Sénégal (28 novembre-12 décembre).

Sans complexe aucun et avec un esprit de guerriers comme leurs aînés à Oum Dourman, les camarades de Zinedine Ferhat ont, d’emblée, affiché leurs ambitions en ne laissant aucun espace aux Pharaons, un peu trop gonflés par leur presse comme d’habitude. Prenant en main les choses dès le coup de sifflet du référée, la cheville ouvrière du coach André Pierre Shurman, milieu de terrain, le duo Benkhemassa et Chita, ont su contenir leurs vis-à-vis dans leur camp.

Une stratégie qui poussa les Egyptiens à rester groupés et vigilants devant une défense en bloc et un gardien Mossad Awad Mossad sur ses gardes pendant tout le premier quart d’heure de la partie. Le léger ascendant des Verts s s’est cependant matérialisé par une seule incursion sur le flanc droit par Ferhat mais sans trop de danger pour les Pharaons, à la 20’.

L’un des faits marquants pour la sélection olympiques algérienne a été malheureusement cette blessure du milieu de terrain des Verts et des Canaris, Gagaa Ahmed, blessé à la cheville, et qui a dû quitter le terrain pour céder son rôle au jeune Belouizdadi, Draouia, à la 21’ minute du jeu. 

Après la pause citron ont montré encore une fois plus de volonté à vouloir aller de l’avant pour forcer le destin à l’image de ces attaques orchestrées par le feu follet usmiste et maitre à jouer des Verts Zineddine Ferhat. C’est lui d’ailleurs qui donnera des sueurs aux Egyptiens en obligeant le gardien Mossad à sortir le grand jeu pour écarter le danger sur un tir magistral après un raid en solitaire dans la défense égyptienne (51’).

Trois minutes après et contre le cours du jeu, les Verts paieront cash ce ratage en concédant l’ouverture du score sur un coup de tête de Mahmoud Soulimane (54’), suite à un coup franc très bien exécuté par son coéquipier Kahraba, devant une défense algérienne « passive » et déconcentrée. 

Loin d’être perturbé par ce but égyptien, les Olympiques pousseront leurs efforts jusqu’à remettre les pendules à l’heure fort logiquement sur un tir bien placé de Zineddine Ferhat (68’), suite à une action collective orchestrée par le milieu de terrain Chitta.

Remis sur rails et une confiance retrouvée sans tarder, les Algériens passeront à deux doigts de porter le coup fatal par le Harrachi, Meziane, dont le tir passera tout près de la cage de Mossad.

Sentant le roussi, l’adversaire sortira de sa zone et s’en ira à son tour raté deux fois le KO, comme à la 87’ du jeu sur un tir de Mohamed Salem et un coup franc de Karim à la 90’2, qui obligèrent le gardien algérien à éviter le pire d’une jolie claquette. 

Un bon point en prévision de cette seconde rencontre contre le Mali demain et qui sera encore plus difficile à gérer devant des Aiglons condamnés à réagir après leur défaite face au Nigéria. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email