-- -- -- / -- -- --
Nationale

Education nationale : Ponctions sur les salaires des enseignants grévistes

Education nationale : Ponctions sur les salaires des enseignants grévistes

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a affirmé hier à Alger que les enseignants grévistes subiront des prélèvements sur salaires, estimant que cette mesure est normale et légale.

La ministre a précisé en marge d’une rencontre d’information sur la plateforme nationale numérique de recrutement que les prélèvements sur les salaires des enseignants ayant observé une grève les 17 et 18 du mois en cours, un mouvement de protestation qui est prévu d’être reconduit lundi et mardi, sont une mesure « normale et légale, car les lois de la République doivent être appliquées dans tous les cas « .

Pour rappel, la majorité des établissements scolaires, tout paliers confondus, ont été paralysés par cette grève de deux jours. Et ce malgré les menaces de ponctions sur salaires formulées par la ministre de l’Education nationale. Selon le Cnapest le taux de suivi à ce débrayage est passé de 68,76% à 76,30% au deuxième jour, dans le secteur de l’Education tout corps confondus.

Nouria Benghebrit a affirmé que « le partenaire social connaît les lois de la République, notamment concernant les grèves « , faisant allusion aux prélèvements sur les salaires. Treize syndicats autonomes de différents secteurs relevant de la fonction publique dont l’Education nationale, la Santé et la Réforme hospitalière, la Formation et l’Enseignement professionnels et les Collectivités locales, avaient appelé à une grève les 17 et 18 octobre pour revendiquer l’annulation du projet de loi relatif à la retraite, et leur association à l’élaboration du nouveau code du travail.

Le secrétaire général du syndicat national des travailleurs de l’Education, Abdelkrim Boudjnah, a affirmé que la grève prévue les 24 et 25 octobre est maintenue, soulignant que le mouvement de protestation « se poursuivra jusqu’à satisfaction des revendications ».

De son côté, le secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs de l’Education affiliée à l’Union nationale des travailleurs algériens (UGTA), Chabekh Ferhat, a estimé que « les enseignants grévistes ont été induits en erreur concernant le calcul de la retraite ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email