Le SNSAE entame la rentrée scolaire avec des grèves – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Le SNSAE entame la rentrée scolaire avec des grèves

Le SNSAE entame la rentrée scolaire avec des grèves

Le Syndicat national des superviseurs et adjoints de l’éducation (SNSAE) a décidé d’entamer une grève à la prochaine rentrée scolaire, dénonçant l’ignorance totale de leurs revendications par la tutelle, lesquelles s’accumulent d’année en année.

Contacté ce mardi par le Jeune Indépendant, Ismail Siouani, membre de cette organisation composée de près de 70 000 éléments uniquement dans les lycées et CEM et 40 000 autres au niveau du palier primaire, a confirmé la poursuite du mouvement de protestation décidé lors de la réunion du Conseil national à Sétif le 24 juillet passé, et ce jusqu’à « la satisfaction totale de leurs doléances jugées légitimes ».

« Nous allons entamer une grève de trois jours à la prochaine rentrée scolaire. Aussi, nous avons décidé d’organiser des sit-in devant le ministère de l’Education à El-Mouradia ou au Ruisseau », a-t-il indiqué, rejetant les tâches qui leur ont été confiées. 

« Nous refusons (nous les adjoints de l’éducation) les tâches administratives qui nous ont été imposées. Ce n’est pas notre travail, la loi 240-12 est très claire à ce sujet », a signalé M. Siouani, qui insiste sur le fait que ce mouvement soit la seule solution face à l’ignorance et au silence de la tutelle. 

« Nous essayons de faire entendre notre voix et faire aboutir notre plate-forme de revendications d’ordre socioprofessionnelle, notamment la révision du statut particulier de la corporation », a affirmé M. Siouani, soulignant que leur organisation n’est pas du tout satisfaite du travail et de la manière avec laquelle fonctionne cette commission. 

Il a rappelé, au passage, son retrait de la commission chargée de la révision du statut particulier des professionnels de l’éducation. « Nous nous sommes retirés de ladite commission à cause de la manière dont sont élaborées les lois, Il n’y a pas eu de modification réelle », a révélé le même syndicaliste. 

Il faut savoir également, a indiqué M. Siouani, que la commission technique « n’a retenu aucune des propositions soumises par le syndicat », accusant la tutelle de « tenter de légitimer une discrimination professionnelle à l’encontre de leur catégorie ». 

Le SNSAE a affirmé, dans un communiqué rendu public, son rejet de « tout ce qui a été énoncé dans le projet de statut », lit-on. « Le syndicat estime que le projet de la commission technique chargée d’élaborer le projet de statut concernant les fonctionnaires de l’éducation nationale, dans son chapitre relatif au corps d’encadrement pédagogique, vise à légitimer la distinction professionnelle entre les différentes catégories du secteur », réclamant une « révision des articles sur le corps des auxiliaires et surveillants de l’éducation ». 

La même source a affirmé maintenir ses revendications en faveur d’une révision, par le « comité », des articles concernant la catégorie des superviseurs et adjoints de l’éducation pour les « reformuler conformément aux propositions soumises » par le syndicat dans un document remis le 16 novembre 2021. Ces propositions, détaille le communiqué, concerne « le recrutement (maintien de la licence comme condition d’accès), la promotion, l’intégration, la détermination des tâches, ainsi que le fait de bénéficier des dispositions transitoires, d’autant plus qu’elles sont conformes aux textes légaux ».

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email