-- -- -- / -- -- --
Nationale

Education nationale : La grève du CLA largement suivie

Education nationale : La grève du CLA largement suivie

L’action de protestation initiée, hier, par le Conseil des lycées d’Algérie (CLA) a eu un grand écho. Les enseignant ont nombreux à répondre à l’appel de leur syndicat.

Contacté hier par nos soins, le porte-parole du CLA, Idir Achour, s’est dit satisfait de la grande mobilisation des enseignants qui ont répondu présents à la grève et qui se disent déterminés à poursuivre leur lutte syndicale jusqu’à satisfaction totale de leurs revendications. Pour illustrer ses propos, ce syndicaliste a indiqué que « le taux de suivi à ce mouvement de grève a dépassé nos estimations ».

« Cette action sera suivie par d’autres actions de contestation prévues pour le mois de décembre de l’année en cours », a menacé le porte-parole de cette entité syndicale avant d’ajouter que « le CLA compte aller vers la radicalisation de ce mouvement de protestation dans le cas où le ministère de tutelle ne daigne pas donner de suite à nos revendications ».

Ce syndicat, qui a refusé de signer la charte de stabilité dans le secteur de l’éducation, a expliqué son recours à la protesta par la non prise en charge des revendications restées en suspens.

Il s’agit notamment de « la remise en cause des différentes formules de retraite mais pour une retraite à 100% et après 25 ans de service effectif, l’instauration d’un Observatoire national autonome pour le contrôle du pouvoir d’achat, ainsi que la valorisation du point indiciaire en fonction de la réalité des prix ».

Cette grève est une occasion pour ce syndicat pour dénoncer la détérioration des conditions de travail dans les établissements scolaires, la précarisation de l’emploi et les atteintes au droit et à l’exercice de l’activité syndicale.

Outre les revendication citées plus haut, le syndicat exige « le maintien des systèmes des retraites une retraite à 100% après 25 ans de service effectif, valorisation du point indiciaire par l’amélioration du pouvoir d’achat du fonctionnaire algérien, la concrétisation des engagements cosignés dans le PV du 07/03/2014 ».

« le règlement définitif du problème des enseignants suspendus arbitrairement, la réintégration du Secrétaire général de Saïda à son poste de travail suspendu arbitrairement, l’intégration de tous les contractuels dans le secteur de l’éducation nationale et le paiement régulier de leurs salaires, et la réintégration de ceux qui sont suspendus depuis 2013, ainsi que la promotion automatique qui réglera définitivement ce problème et garantira la stabilité dans le secteur de l’éducation nationale », figurent également dans la plate-forme de cette entité syndicale.

Des assemblées générales se sont tenues hier dans les établissements scolaires afin de discuter des formes d’actions à mener à l’avenir, nous a encore signifié notre interlocuteur.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email