-- -- -- / -- -- --
Nationale

Education: 7 000 postes budgétaires annoncés en 2015

Education: 7 000 postes budgétaires annoncés en 2015

Le recrutement dans le secteur de l’Education nationale précédemment prévu sera maintenu pour l’année 2015, soit 7000 postes budgétaires.

« Les recrutements dans le secteur de l’Education seront non seulement maintenus mais pourraient être doublés l’année prochaine », a indiqué dimanche la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, sur les ondes de la chaine 3 de la Radio nationale.

« Les besoins pour l’année prochaine seront examinés à partir du mois en cours », a-t-elle précisé. De plus l’invitée de la Radio a souligné « l’existence des ressources humaines et des potentialités » pour les différents paliers d’enseignement, prévoyant l’ouverture de nouveaux établissements scolaires afin de lutter contre la surcharge des classes.

D’autre part, concernant la bonne formation des élèves, la première responsable de l’éducation a mis l’accent sur la nécessité « urgente » de réécrire les programmes scolaires. Or cette décision concernera dans un premier lieu, les programmes scolaires dans le secondaire, pour s’élargir au fur et à mesure aux autres cycles, « une réflexion a été déjà lancée sur l’enseignement secondaire et primaire (programmes et rythmes) », a-t-elle soutenu.

« Il existe une réflexion sur une méthodologie et qui démarrera à partir de fin de janvier en cours pour une réécriture des programmes scolaires dans le secondaire. L’urgence de ce chantier pour tous les cycles s’est imposée de manière naturelle », a-t-elle dit. Dans ce sens, la ministre a déploré que les programmes mis en place en 2003 aient été élaborés « dans l’urgence », en indiquant que sa démarche, rentre dans le cadre d’un « ajustement », et non pas d’une « réforme ».

Dans ce sillage, la responsable a fait savoir que sa décision de réécrire les programmes scolaires, émanent des 200 recommandations, sur les 317 faites par les spécialistes de l’éducation nationale à l’issu de la conférence nationale tenu en juillet dernier.

Mme Benghebrit a, en outre, ajouté que les recommandations de cette conférence ont aussi porté sur le rôle de la formation des enseignants, pour avoir un enseignement de qualité. Les spécialistes de l’éducation qualifient la formation des profs comme étant « la clé de voûte d’un enseignement de qualité ».

« Les résultats de cette réflexion seront connus en 2015-2016, s’agissant de la 1ére et 2éme année primaire ainsi que pour la 1ére année moyenne, alors que les cahiers de charges seront lancés dès mars prochain pour le cycle secondaire », a-t-elle encore précisé.

Mme Benghebrit a, par ailleurs, informé de la tenue « prochaine » d’un Conseil interministériel qui sera consacré précisément à la rentrée scolaire 2015-2016 et qui en définira les « priorités ».
Parmi les nouvelles mesures annoncées par la ministre sur les ondes de la chaine 3 de la Radio nationale. L’annulation cette année de la seconde session pour les élèves de cinquième année primaire.

« Il n’y aura pas de seconde session », a annoncé la ministre. La session de rattrapage lors de l’examen de la cinquième primaire a commencé avec l’établissement du nouveau programme en 2003. Cette session était destinée aux élèves qui n’ont pas obtenu une moyenne égale ou supérieure à 5 sur 10 lors de la session ordinaire. En outre, elle a annoncé que la « fiche d’évaluation » a été créée dans le but d’augmenter la moyenne générale obtenue au baccalauréat, puisque la note de cette fameuse fiche sera additionnée à la note de l’examen final.

Cette mesure permettra d’évaluer au mieux le travail des élèves, afin d’accéder aux branches universitaires qui reflètent leur vrai niveau. La ministre a annoncé, enfin, la mise en place, janvier courant, de l’Observatoire de l’éducation et de la formation, dont les textes juridiques existent mais non encore mis en application.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email