-- -- -- / -- -- --
Digital Space

Economie numérique: Un incubateur d’emplois en Chine

Economie numérique: Un incubateur d’emplois en Chine

Qiu Jun, travaille dans une entreprise chinoise de livraison de repas en tout genre à domicile. C’est en mars dernier qu’il a été engagé comme livreur. Il livre en moyenne 40 repas par jour.

Alors que l’épidémie du COVID-19 faisait son apparition, le nombre de personnes travaillant dans la livraison express s’est multiplié en raison de la forte demande.
Pendant le confinement, cette catégorie de travailleurs a effectué des livraisons de légumes, repas et autres produits de première nécessité aux domiciles des milliers de foyers chinois qui étaient soumis aux conditions de la mise en quarantaine ou à sortir de chez eux .

Ces nouveaux métiers de livraison à domicile, qui ont vu le jour grâce à l’économie numérique, permettent à la Chine de maintenir le fonctionnement stable et ordonné de la société. Cette nouvelle forme d’économie contribue à la création d’emplois.
Un article récemment publié sur la chaîne de télévision américaine CNBC, rapporte que la pandémie accélère le développement du commerce en ligne et du business du live streaming, créant davantage d’opportunités d’emplois à caractère numérique.

Une tendance qui va se poursuivre même après la pandémie. En Chine, l’économie numérique commence à jouer le rôle d’un puissant « incubateur » d’emplois.

Les emplois crées à la suite de l’économie numérique ne cessent de se multiplier et la demande est de plus en plus pressante à tous les niveaux du secteur de l’éducation.
Selon le Rapport publié par l’Institut chinois de recherches sur l’Informatique et les Télécommunications, relatif au développement des emplois dépendants de l’économie numérique en Chine, parmi 1, 68 millions d’offres d’emploi liés à l’économie numérique publiées en 2018, les postes qui nécessitaient un niveau d’étude supérieur au Bac+4 ont représenté 37, 8% du total des emplois plus exigeants en termes de niveau d’étude. Les postes qui exigeaient un niveau d’étude moyen et ceux acceptant même un niveau d’étude inférieur à celui du collège ont représenté 28, 9%, dont 19% n’ont presque rien exigé en terme de niveau d’étude des candidats.

Il convient de souligner qu’une multitude de nouvelles industries et de nouveaux métiers ont été créés grâce à la fusion entre les technologies numériques et l’économie réelle. Ces entreprises nouvelles dans l’économie réelle ont besoin à la fois des techniciens de qualité et des postes qui soient plus souples en termes d’expérience professionnelle et de niveau d’éducation. Le marché d’emploi est ainsi devenu plus ouvert et disponible à quiconque ayant les facultés de travailler.

Ensuite, les salaires proposés dans l’économie numérique sont assez décents, ce qui suscite la ruée vers cette nouvelle forme d’économie. Toujours selon le même rapport, le salaire mensuel moyen des emplois dans les numériques était de 7 057 yuans en 2018, soit 23, 9% de plus que celui proposé dans les autres formes d’entreprises.

Le document sur le soutien à l’emploi flexible par de multiples canaux, distribué par les autorités chinoises, propose clairement de soutenir de nouveaux métiers, notamment les ventes au détail sur Internet, le déplacement mobile, l’éducation et formation en ligne, les soins médicaux sur Internet, le divertissement en ligne. Le document propose également de créer des conditions favorables pour les travailleurs flexibles, le télétravail et le cumul des activités professionnelles.

Pour beaucoup, l’économie numérique sert d’un important levier pour stabiliser les emplois en Chine. Les chiffres montrent que la contribution de l’économie numérique à la croissance du PIB a atteint de 67, 7% en 2019.
Selon les prévisions dbureau de conseil américain BCG (Boston Consulting Group) l’envergure totale de l’économie numérique en Chine s’élèvera à près de 16 000 milliards de dollars  d’ici 2035 alors que le taux de pénétration de l’économie numérique, quant à lui, atteindra 48%.

Dans l’ensemble, l’économie numérique est en train de favoriser la création de nouveaux métiers en Chine, l’entrée au monde professionnelle devient plus souple et flexible. Il faut que la Chine agrandisse le « gâteau » de l’économie numérique, afin de continuer à impulser le développement de son économie. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email