-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ecoliers dans des mechta à Guelma : Un calvaire au quotidien

Dahouara, localité rattachée à la daïra de Hammam N’Bails, réputée pour son relief montagneux abrupt et ses hivers rudes, est ralliée quotidiennement par des centaines d’enfants résidant dans les 13 mechtas éparses et scolarisés au collège et écoles primaires.

Ces écoliers bravent sur des kilomètres la route, les sentiers et les conditions météorologiques que ce soit par temps de froid ou de chaleur pour arriver épuisés à leurs classes.

Des parents se sont rapprochés du Jeun Indépendant pour décrier le calvaire enduré par leur progéniture en cette période. «Le ramassage scolaire n’est pas efficace et il recèle des insuffisances, puisque nous recourons souvent aux taxis, aux clandestins pour assurer la scolarité de nos enfants», a affirmé un  parent inquiét pour la sécurité de ses enfants. «Ces derniers traînent dans la rue lors des heures creuses et ils sont à la merci des intempéries et des fléaux sociaux.», a-t-il ajouté.

Ces parents se plaignent notamment des pénibles conditions de scolarité. Selon eux, chaqye déplacement de leurs enfants aux écoles est une expédition trufée de dangers, sans compter le stress qu’elle provoque à chacun des parents. Ils souhaitent l’implication immédiate des responsables concernés que ce soit les élus locaux ou la direction de l’éducation de la wilaya.

Un paysan qui assure tant bien que mal la scolarité de ses enfants a estimé que «l’ouverture de cantines scolaires au niveau du cycle primaire, de la demi-pension au collège serait la solution idoine pour sécuriser et mieux prendre en charge nos enfants qui souffrent en silence ! ». Ces parents qui ont à maintes réprises fait part de leurs doléances attendent que les autorités réagissent et apporte une solution définitive au calvaire de leurs enfants et mettent fin à leur inquiétude.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email