-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Ecole nationale de santé militaire d’Aïn Naadja

Ecole nationale de santé militaire d’Aïn Naadja

Une cérémonie de sortie de la 30e promotion organisée à l’Ecole nationale de santé militaire Kaddi Bakir d’Aïn Naadja a été présidée par le Général-Major Zenakhri Mohamed, secrétaire générale au ministère de la Défense nationale en présence de hauts cadres du ministère.

Dans son allocution, le Général Abderrezak Bousseloub, commandant de l’Ecole nationale de santé militaire a salué les efforts consentis par le ministère de la Défense nationale pour assurer un système de formation et d’enseignement au sein de l’institution militaire, soulignant l’intérêt accordé par l’ANP de par les moyens modernes assurés.

Indiquant que l’école a veillé à ce que les promotions sortantes bénéficient d’une formation scientifique de haut niveau, il a qualifié celle-ci de « vivier des futurs cadres » de la santé militaire, ajoutant qu’elle joue « un rôle important » dans la formation des praticiens généralistes et spécialistes ainsi que les paramédicaux.

La promotion sortante 2016-2017 concerne les praticiens spécialistes en sciences médicales ayant obtenu le diplôme d’études médicales spéciales, les Elèves officiers de carrière ayant obtenu un diplôme de graduation en sciences médicales et de la 2ème promotion des élèves sous-officiers de carrière détenteurs du diplôme de licence professionnalisante en sciences paramédicales.

Dans ce cadre, M. Bousseloub a exhorté les promotions sortantes à symboliser, lors de l’accomplissement de leurs missions le sens de l’efficacité, de la disponibilité et le dévouement total aux valeurs et principes de l’ANP. La 30e promotion de l’Ecole nationale de santé militaire a été baptisée du nom du chahid Nouredine Rabah.

Né le 20 juin 1932 dans la wilaya de Blida, Nouredine Rabah est issu d’une famille modeste connu pour son esprit de patriotisme.Le martyr a rejoint la Faculté de médecine en 1952. Parallèlement à ses études universitaires, le chahid était un militant politique contre le colonialisme.

Il a rejoint les rangs de l’Armée de libération nationale (ALN) en juillet 1956. Rabah est tombé en martyr au champ d’honneur suite à un accrochage avec les parachutistes de l’armée française le 13 septembre 1957 à Djebel Beni Salah à Bouhendas au sud-est de Chréa (Blida).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email