-- -- -- / -- -- --
Culture

Echange d’expériences entre les maîtres de la calligraphie universelle

Echange d’expériences entre les maîtres de la calligraphie universelle

Le septième édition du festival international de la calligraphie débute demain 1er juin à Constantine. C’est la capitale de l’Est qui abrite cet événement culturel d’envergure internationale, dans le cadre de Constantine capitale de la culture arabe 2015.

L a durée de ce festival couvre une semaine entière, soit sept jours pour se terminer le 7 juin par la distribution des prix du concours de la meilleure œuvre de calligraphie moderne et de celle de la calligraphie classique.

Ainsi, Constantine accueille les grands maîtres de la calligraphie arabe du monde. Cet événement s’adapte parfaitement avec le thème de cette grande rencontre de Constantine s’étalant sur une année.

La calligraphie arabe est, en effet, un volet incontournable de la culture et de la civilisation arabes. Cet art ancestral reflète même le génie arabe et musulman dans la création artistique. La glorification de l’Islam, du Coran et du prophète Mohamed passe par la profonde création subtile et raffinée exercée par les maîtres sur la lettre arabe.

La calligraphie est donc le miroir de la foi placée en Islam et aussi le support des valeurs prônées par cette religion qui sont la tolérance, la paix, la solidarité, l’esprit de la communauté, les valeurs morales, sans omettre un hymne à ce qui est beau et purement esthétique .

Le maître calligraphe est ainsi régi par deux lignes directrices, la spiritualité d’une part et le culte de la beauté d‘autre part. Cet esprit de la calligraphie se retrouve dans la magnifique exposition de ce festival qui regroupe des tableaux de maîtres venus de vingt-trois pays dont les grands foyers de cet art ancestral que sont l’Iran, l’Irak, la Turquie, l’Egypte.

Ces œuvres qui sont exposées dans les salles de la galerie d’art de la maison de la Culture Malek-Haddad de Constantine, sont présentées côte à côte avec les tableaux des calligraphes algériens. ‘’ Cette juxtaposition est étudiée pour permettre un champ de dialogue et d’échange d’expériences entre les maîtres de la calligraphie universelle et les maîtres de la calligraphie nationale’’, précise M. Mustapha Belkahla, commissaire du festival international de la calligraphie.

Ces échanges et cette communication de talents vont se poursuivre intensément, durant sept jours, par le vaste programme de conférences et d’ateliers lié à l’organisation de cette septième édition. ‘’ C’est d’ailleurs grâce à cette politique d’échanges que nos maîtres dans la calligraphie ont atteint un haut niveau leur permettant de remporter des prix à l’étranger, dans les festivals internationaux’’, souligne M. Mustapha Belkahla.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email