-- -- -- / -- -- --
Nationale

Duel aérien algéro-marocain

Duel aérien algéro-marocain

Air Algérie est passée à la vitesse supérieure ces dernières semaines en termes de développement en vue de créer un hub servant à relier l’Afrique au reste du monde.

Cette stratégie utilisée par la Royal Air Maroc (RAM), du temps où l’Algérie était soumise au boycott dans les années 1990, agace le voisin de l’Ouest.

Avec les nouvelles dessertes en Afrique, appuyées par une tout aussi nouvelle flotte, et un rapprochement sans précédent avec les capitales africaines, Air Algérie est en train de grignoter des parts de marché qui réduiront forcément celles de la RAM. Le duel est annoncé. 

La Compagnie nationale algérienne de transport aérien Air Algérie compte mettre à profit le crédit et le prestige politique et diplomatique d’Alger pour faire un hub servant à relier l’Afrique au reste du Monde. 

Cette stratégie utilisée jusque-là par la Royal Air Maroc (RAM), du temps où l’Algérie était victime d’un complot terroriste inédit dans les annales de son histoire contemporaine, risque de ne plus profiter au voisin de l’Ouest qui s’en méfie dès lors.

Le succès de la Royal Air Maroc sur le continent, risque de ne plus être qu’un lointain et vague souvenir puisqu’Air Algérie compter déployer sa nouvelle stratégie qui consiste en l’annonce de l’ouverture de treize nouvelles lignes, dont dix en Afrique et une au cœur même du royaume chérifien, à Marrakech, la première ville touristique du royaume.

Pour ce faire, Air Algérie renforcera sa flotte. Elle compte acquérir 3 nouveaux Airbus et 8 Boeing de dernières générations. Il va sans dire que l’enjeu pour ces villes, n’est pas seulement d’avoir une liaison avec Alger.

« L’objectif est de se servir d’Alger comme hub pour acheminer, à la fois la clientèle européenne, mais également africaine qui désire rallier les deux continents, voire les Amériques et l’Asie à l’Afrique », selon le site d’informations électronique la360.ma.

Air Algérie qui a longtemps joué les petits rôles, voire d’outsider en matière de liaison du continent avec le reste du monde, en dépit d’une politique diplomatique et d’un crédit des plus prestigieux dans le continent noir, va devoir mettre à profit sa position stratégique en boostant le pavillon national.

Il faut rappeler que jusqu’à très récemment, Air Algérie disposait de seulement une dizaine de liaisons avec des pays essentiellement ouest africains et francophones, comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Mali, le Burkina Faso et la Mauritanie, au moment où la RAM réalisait l’essentiel de son chiffre d’affaires, et surtout de ses 168 millions de dirhams de bénéfices, grâce à ses liaisons africaines.

Poursuivant son offensive aérienne, Air Algérie par la bouche de son Président-Directeur général, Mohamed Salah Boultif, a indiqué récemment que la nouvelle stratégie de la compagnie ne devrait pas tarder à être mise en place.

D’ici début 2016, Addis-Abeba et N’Ndjamena seront reliés à Alger. Durant 2016, toujours, six autres destinations, dont Libreville, Douala et Yaoundé et Marrakech. Et, enfin à partir de 2017, Banjul en Gambie, Conakry en Guinée, Cotonou au Bénin, Lomé au Togo seront également reliés à Alger.

Selon un observateur averti, « le gros problème d’Air Algérie est que son portefeuille client est composé essentiellement de la diaspora qui elle, crie toujours que les prix pratiqués sont exorbitants ».

Un problème qui continue de grever les efforts des pouvoirs publics qui visent à hisser le pavillon national au rang de compagnie mondiale. De ce fait, poursuit notre interlocuteur, les autorités gagneraient à revoir à la baisse les tarifs pratiqués sur les liaisons fréquentées essentiellement par nos expatriés pour soigner l’image de la compagnie.

Enfin, notons que contrairement à ce qui se dit et s’écrit sur le sujet du remplissage des avions et notamment des nouveaux A 330, cela ne devrait pas constituer un réel problème vu qu’ils seront déployés sur des destinations attendues depuis longtemps, telles que New York et Pékin. De même qu’il est question de l’ouverture d’une deuxième ligne sur Istanbul.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email